Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Boislesmines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Boislesmines   Ven 27 Avr - 12:55

Localisation :

"Bois les mines", ou "Boislesmines", est un village rue situé au Sud-Ouest de la péninsule de Sudolphor. En venant de Sudolphor, on y accède par la route Est-Ouest menant aux pieds la montagne d'Alamir. Sur la route on croise, entre autre, les villages suivant : "Le Mesnil", "La Croisée", "Les Essarts", et l'on passe non loin des "Quatres vallons", avec les quatres villages qui sont liés à cette baronnie.

"Bois les mines" se trouve aux pieds de la montagne d'Alamir, sur la route menant à la Vallée des Pierres qui s'ouvre aux pieds des montagnes (cf : dessin : http://lescampagnes.forum2jeux.com/Sudolphor-c1/En-dehors-et-autour-de-Sudolphor-c12/Sudolphor-campagne-f32/Image-campagne-vers-l-Ouest-t181.htm) La route menant à la Vallée des Pierres, longeant la rivière La Fougueuse, route presque droite depuis Sudolphor, s'achève brutalement, disparaissant sous une forêt profonde. Le chemin nouveau, contourne donc cette forêt, faisant faire un détour long et illogique lorsqu'on se rend à la Vallée des Pierres.

Description des lieux.

A cet endroit, se dresse une auberge robuste, massive, et ancienne, l'Auberge de la Croisée (image post suivant). Les pavés continuent alors tout droit pour disparaître dans la forêt. Un chemin, plus récent, boueux, non pavé, large malgré tout, part de devant l'auberge, à gauche (vers le Sud).

Le long de ce chemin se trouvent des maisons, moches, sales, pauvres souvent. Il s'agit de "Boislesmines". Une succession d'habitations sans gloire, avec de petits lopins de terre cultivés autour. Visiblement, on ne vit pas de l'agriculture, qui est juste un moyen de subsistance, pour le mieux un appoint. Ce chemin large et défoncé se poursuit sur une dizaine de kilomètres en direction du Sud, pour contourner la forêt, kilomètres le long desquels s'alignent les maisons. Le chemin et les maisons sont eux mêmes entourés de bois sombres et profonds.

Au bout donc d'une dizaine de kilomètres, le chemin débouche sur une clairière vaste, terminée au Sud par des collines rocailleuses percées d'entrées de mines. Des installations témoignent de l'activité des lieux. C'est là que se rendent les villageois masculins, hommes et jeunes, pour travailler, sous la colline, dans des mines de fer.

De cette clairière part un nouveau chemin, enfin orienté vers l'Ouest, qui continue de contourner la forêt pour se diriger à nouveau vers les montagnes Alamir, le village de Laperrière, et le monastère du Juste Repos (tous les deux dans la vallée des PIerre).

Mais le détour total doit bien faire 30 kilomètres inutiles en contournant la forêt.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Bois les Mines Auberge de La Croisée   Ven 5 Aoû - 16:56

Une auberge massive accueille les voyageurs venant de l'est (Sudolphor), de style architectural témoignant des influences variées de la contrée. Un corps massif de deux étages pour l'accueil des voyageurs. Les chambres sont accessibles par un escalier tournant de la pièce principale, escalier donnant sur un balcon extérieur qui permet d'accéder à chacune des chambres de façade du premier étage. Un couloir part de cet escalier, longe la façade sud et donne à un autre balcon donnant sur les chambres du premier étage, mais de derrière, celle qui font face à la forêt. L'escalier se poursuit et donne cette fois uniquement sur un couloir intérieur (toujours dans la façade sud), qui donne à son tour sur un couloir intérieur donnant à droite et à gauche sur les chambres situées sous les toits.

Au sud des logements, une petite cour entourée des dépendances (réserves, à bois entre autre, à nourriture, écuries, réserve de fourrages), avec dans son angle sud-ouest un pigeonnier comme on en trouve souvent en ces contrées.




Devant l'Auberge de la Croisée (un nom habituel à chaque croisée des chemins), la longue route venant de Sudolphor, pavée, mais ici défoncée, chaotique, irrégulière... Ce chemin s'enfonce dans la forêt qui se répand derrière l'auberge, à quelques mètres (là où une stèle étrange se dresse, à l'orée de la forêt). Ce chemin semble disparaître, dévoré par les arbres et arbustres, ne mener nulle part. Un chemin part au nord (droite) et un au sud (gauche) en direction du bourg Bois Les Mines qui s'étend à partir de l'auberge au sud et au sud-ouest en entourant la forêt de Gérousie, avec en arrière plan, au loin, la Vallée des Pierres qui gravit lentement les contreforts des montages d'Alamir.


_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Mer 31 Aoû - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Propriétaires de l'Auberge de la Croisée en Bois-Les-Mines   Lun 29 Aoû - 14:10

La famille du propriétaire de l'Auberge de Bois-Les-Mines.





_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Bois les Mines "village".    Lun 29 Aoû - 14:50

A partir de l'Auberge de La Croisée s'étend au sud le village de Bois-Les-Mines.

Le village se développe donc de part et d'autre de la route qui sert d'unique rue et longe la forêt de Gérousie vers le sud . La route est en partie dallée, ou plutôt a été entièrement dallée il y a des décennies. Mais au centre elle est tellement défoncée et enfoncée qu'elle sert en réalité de marigot et d'égout à ciel ouvert. Sur son côté il reste encore des traces de dalles, qui permettent d'avancer sans trop se tremper les pieds. C'est unique rue-route est bordée de maisons minables, construites à la hâte, mal fichues, plus souvent de bois que de pierre (que l'on trouve essentiellement en fondation). Certaines de ces "maisons" ne sont que des huttes de bois, pour les récentes. Tout le monde logeant ici travaille aux mines qui sont aux pieds de la proche montagne d'Alamir.



Plus au sud se trouve la "Croisée Neuve" (l'ancienne étant marquée par l'Auberge de la Croisée). Là se dresse une taverne auberge peu reluisante, plus récente, construite essentiellement en bois, où se trouvent en général les hommes du villages, les mineurs, et la milice du bourg. Milice qui est aussi reluisante, à l'image du reste de l'assemblée. Visiblement une bande de mineurs anciens soldats ou mercenaires, affranchis ou bannis. Une milice dure qui gère la vérole qui peuple ce bourg avec une poigne de fer. Les détritus sont ici autant humains que matériels. Les mineurs semblent usés et forts, leurs vêtements sont sâles et pauvres. Les détritus traînent dans la rue, sur le bord des maisons, dans l'égout au centre de la rue.

L'Auberge Neuve.


Au centre du village se trouvent des aires plus vastes, destinées au traîtement des pierres extraites de la montagne proche, des aires de concassage, des aires pour broyer la pierre, des aires dallées et murées pour brûler les pierres et les rendre plus friables avant le travail. En direction de l'ouest (des montagnes) entre les maisons, des déchets de pierre-déchets miniers. Progressivement, on se dirige vers l'ouest en direction des mînes qui apparaissent aux pieds de la montagne.




_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Le long de la route allant à la Croisée Neuve   Mer 31 Aoû - 14:29

Le long de la route, des maisons à main droite (ouest) sont adossées à la forêt de Gérousie. Derrière elles, de petits jardins assurent la subsistances aux habitants. Le long de ce côté, une lavogne permet de récolter de l'eau plus pure que celle qui serpente au centre de la route. Derrière, l'imposante forêt de Gérousie, vierge.

Le long de la route, des maisons à main gauche (est), des maisons. Mais là les jardins sont plus vastes, ou alors on trouve carrément des champs empiétant sur la forêt. Des trouées nombreuses, ouvertes autour d'anciens fours à charbonniers maintenant abandonnés suite au recul de la forêt. IL y a même un semblant de rue qui au milieu part vers l'est et donne sur des bâtiments plus vastes. Un grenier à grains dominé par une tour fortifiée à laquelle est accolé un bâtiment militaire (le siège de la milice), puis une bâtisse plus luxueuse (la demeure du gouverneur du Rundeen peut-on apprendre sans difficulté). Plus loin encore, s'enfonçant dans la forêt, derrière la bâtisse, des champs au milieu de la forêt percée, des vergers. Là où la ville s'approvisionne. Sur les espaces en marge ou encore laissés vacants, paîssent des moutons et des chèvres gardés par des enfants, des filles surtout ou de jeunes garçons.

La voie mène à la Croisée Neuve ou se tient l'Auberge Neuve.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Dim 4 Sep - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: La Croisée Neuve de le bourg   Mer 31 Aoû - 14:41

A la Croisée Neuve, comme disent les locaux, à l'endroit où le chemin se poursuit vers le sud et où un embranchement part vers l'ouest en direction des montagnes d'Alamir et du bourg suivant, se dresse une plaine morne et sâle. Seules quelques bâtisses plus riches contrastent avec la pauvreté ambiante. Il s'agit des "Maîtres concessionnaires" des mines qui sont creusées au pied des montagnes. Elles sont entourées de jardins. Sinon La Croisée neuve est un bourbier avec des maisons pauvres.

Plus loin, derrière les riches demeures, on trouve une rivière (la Coulante) avec autour des bâtiments voués à l'industrie. Un chantier pour la construction et la réparation de barges à fond plats pour descendre la rivière, un enclos pour les chevaux de traits, des aires de stockages ou de triage pour les métaux, des aires pour le stockage du charbon utilisé par les mines.

Au delà s'étire la Coulante. Une rivière sâle, dégueulassée par le travail des mines (plus en amont on la nomme "La Fraiche" car elle est encore pure). De l'autre côté de la rivière, que l'on peut atteindre par un pont unique dominé par deux tours (une de chaque côté de la rivière) s'étend une surface horrible, totalement défrichée, ou se succèdent sans interruption les aires de concassage, de triage, de chauffage, des quais de chargements à peine pavés avec les détritus non utilisés des mines... sans interruption jusqu'au pied des montagnes. Celles-ci sont à partir du bas totalement défrichées depuis des années, sèches, ravagées. Là sont creusées les entrées des mînes d'où sortent ouvriers, mineurs, enfants au travail dès dix ans. Les femmes travaillent au triage. Les enfants portent des sacs sortis par les adultes des trous dans la montagne naissante et abrupte.
Le charbon est traîné jusque là pour servir ensuite aux foyers faisant éclater les roches. Tout est sâle, dégueulasse, pauvre. Les charbonniers, aussi bien venant de l'est (forêt) que de l'ouest (montagnes, où l'on poursuit aussi le défrichement) apportent leurs lots de suie.
La rivière ici est boueuse et noircie par les déchets de l'industrie minière.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Dim 4 Sep - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Au Sud et à l'Est   Mer 31 Aoû - 14:57

Si l'on prend à l'ouest de la Croisée Neuve, après avoir longé les maisons adossées là encore à la forêt de Gérousie (à droite) et le bourg (à gauche), après avoir enjambé un petit pont de bois (un cours d'eau venant du fond de la forêt de Gérousie), l'habitat se fait plus rare. La "Coulante" polluée est en amont plus claire, et pure. On la nomme "La Fraiche". Là se tiennent des maisons et cabannes de pêcheurs, qui approvisionnent le bourg naissant.

Si l'on prend au Sud, la Coulante a été élargie (et d'ailleurs détournée de son cours naturel) pour laisser place à une sorte de quai (de l'autre côté) ou s'alignent les barges destinées à expédier les métaux en direction de la mer. Là encore le bourg naissant va bientôt se terminer, se terminer par le bordel de la ville !

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boislesmines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boislesmines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: La péninsule de Sudolphore / campagne :: Sudolphor campagne-
Sauter vers: