Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Croisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: La Croisée   Mer 20 Avr - 15:36

Auberge de la Croisée

Bientôt la description.





_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Dim 30 Déc - 2:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Rannid le Nain, patron de la Nuit Blanche   Mer 20 Avr - 15:53

Un nain, semblable à tout nain, à savoir indéfinissable. Aventurier à la retraite, ou simple nain ? Il semble être le maître des lieux, et le tenir d'une main assez ferme.


_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Description   Dim 30 Déc - 2:34

L’Auberge de la « Blanche Nuit ».

L'auberge est elle aussi construite en pierres. Ses fondations semblent plus anciennes et plus massives, solidement enfoncées dans le sol. De l’extérieur on ne peut regarder par les fenêtres, car celles-ci sont à hauteur de genoux (à moins de se baisser fortement…). La première salle est donc à moitié enterrée. En effet il faut descendre quelques robustes marches pour entrer dans l'auberge par la porte se trouvant presque au milieu de la façade. Une forte odeur sans dégage, mêlant sueur, nourriture alléchante, et odeur d'alcool.

On entre donc par une volée de marches descendant pour pénétrer dans une vaste pièce.
Trois massives et longues tables pouvant accueillir chacune une vingtaine de convives au moins occupent successivement la salle. Elles forment ainsi trois rangées qui font face à l'entrée, les occupants de la première tournant donc le dos à l'entrée.
Décalé au fond à droite, perpendiculairement à l'entrée, se dresse un imposant comptoir derrière lequel trône (sans doute sur une estrade) un robuste nain, barbu et rouquin comme il se doit. Au bout de ce comptoir, vers le fond, s'ouvre une vaste cheminée.
A gauche un mur le long duquel on trouve tout d'abord une embrasure (sans porte) vec une volée de marches (qui doivent mener à l'étage) puis une autre cheminée (presque opposée à la première), puis une porte, cette fois fermée, menant on ne sait où.

La salle doit faire plus de 10 mètres de profondeurs, et se termine par une cloison de bois, avec une série de trois tables pour quatre personnes, bien plus petites que les massives trois tablées suscitées, dans une relative obscurité (mis à part l'éclairage des cheminées). Ces 8-10 mètres de profondeur ne semblent pas combler toute la surface au sol de l'auberge, et donc il doit y avoir derrière d'autres pièces.

La hauteur de la pièce dépasse largement ce qu'elle devrait être et porte plutôt jusqu'à deux étages. D'ailleurs les trois murs (gauche, droite et fond) sont ornés d'un balcon sur lequel donnent plusieurs portes (les chambres certainement).



La salle est le plus souvent emplie de monde. Quelques gardes ayant terminé leur journée, non casqués, non gantés, discutent avec des paysans au comptoir. Des pêcheurs venus de rivage (un jour de marche environ au sud) peuvent être de passage pour vendre leurs production. Des paysans et de commerçants (repérables à leur vêture de meilleure qualité), des journaliers , des gens de passage, sans forcément discuter avec eux. Un homme portant visiblement un symbole de Chauntéa bavarde gaiement très souvent ici. IL s’agit du prêtre de Chauntéa de la cité.

Des calimshites commerçants, sont fréquents ici, facilement repérables à leur visage ou leurs vêtements. Ils viennent en général chercher l’approvisionnement en nourriture ou fourrage faisant défaut au désert voisin.


Quelques artisans semblent se déplacer en terrain connu, plutôt vers le comptoir et les gens qui ne sont pas de passage. On trouve aussi souvent des charbonniers (eux aussi facilement identifiables à leurs vestures salies par le suie).

Le personnel : dans la salle commune circulent de deux à trois serveuses (deux le plus souvent). Le patron est un nain qui se tient derrière le comptoir et ne fait jamais le service. IL y a sans doute un peu de monde en cuisine.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Croisée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Croisée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: La péninsule de Sudolphore / campagne :: Sudolphor campagne-
Sauter vers: