Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Psirone Hans Grovius 7e jour 2e décade mois Ches 1372 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Vous déguiser   Mer 5 Oct - 14:18

" Vous, vous, vous déguisez en journalier... ? Ofran repète le mot, puis ses yeux s'illuminent, il semble se contenir, se contenir avant d'exploser de rire, franchement, gorge déployée.... il s'esclaffe :
"Vous déguiser en journaliers ! AH AH AH AH... Vous, déguisés ? Vous, déguisés ?
Il fait du regard le tour du groupe et explose à nouveau de rire..
"Ah ah ah... gueule d'amour, la face ravagée de cicatrices, déguisé en paysan sans doute AH AH AH...
Il reprend :
"... et toi, son regard se porte sur Psirone, sans doute déguisé en porteuse d'eau AH AH AH AH AH ! Avec une jupette sans doute pour masquer tes yeux de porteuse d'eau. J'imagine le résultat ! AH AH AH AH" ?
Il boit un verre sans complexe, en manquant de s'étouffer tellement il rit. Des larmes commencent à couler de ses yeux.
"Journaliers, non ? sérieux ! Vous vous foutez véritablement de la gueule du monde ! Ah Ah !"

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Dim 16 Oct - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: ça montee   Mer 5 Oct - 15:27

Le visage de Psirone prend ddes couleurs....serait-ce l'alcool qui ferait effet?
Il dévoile des dents qu'il aimerait bien planter quelque part....
"non, juste de toi et de tes bouseux. Je vais bientot te donner un nouveau déguisement :un cadavre encore fumant que les cochons auront plaisir à bouffer. Tu rejoindras ton animal fétiche et tu finiras dans son estomac avant qu'il te chie. Bois ta chope, c'est la dernière!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Psirone Hans Grovius 7e jour 2e décade mois Ches 1372 cv   Jeu 6 Oct - 11:44

Le rire aux éclats d'Orfran ne change rien au regarde ostensiblement blasé de Grovius devant tant de masse graisseuse et stupide...Mais la réponse de Psirone le fait sursauter sur le moment, tant il pensait que le barbare se contenterai de boire et se moquer des soupçons du bouseux.
Il jette un regard aux rôdeurs pour voir leur réaction, puis se tient sur ses gardes. Il surveille plus les gestes des gardes que ceux d'Orfran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Ofran se lève   Jeu 6 Oct - 14:18

"Barbare, non seulement tu te fiches de la gueule du monde, en plus tu menaces de mort un représentant de l'ordre ici, car qu'il te plaise ou non, c'est moi le représentant de l'ordre !".
Il se lève et fait face à Psirone, se rapprochant de lui. Psirone et Ofran sont face à face, leur gueule à quelques centimères. Les hommes du milicien se lèvent à leur tour avec célérité et empoignent leurs armes.
"Ici il y a une loi, et c'est moi qui la fait respecter.
Première chose : vous êtes des menteurs en prétendant que vous venez faire ce que vous dites ici ! Je le redis, vous nous prenez pour de cons, ce que nous ne sommes pas, ou alors moins que vous ne l'entendez, ce qui fait de vous à ce moment là de parfaits abrutis si vous pensez que nous pouvons avaler vos mensonges !
Deuxième chose, tu m'insultes, moi représentant du pouvoir de Sudolphore ici , ainsi que mes vétérans !
Troisième chose, tu me menaces de mort ! Rien que cela vaut pour toi un arrêt de mort ! Alors tu calmes ta libido exacerbée et vous nous dites ce que vous faites ici !
Tu respectes la loi ? Ou non ? En tout cas tu poses tes armes maintenant et ensuite nous discuterons. Ici il n'y a qu'une justice, et tu peux bien me tuer, si cela est ton seul acte de gloire et ta seule façon de t'exprimer, mais dans ce cas là saches que tu ne quitteras pas ce village vivant !
Tu poses tes armes maintenant et tu en auras un procès équitable avec une amende conséquente, ou alors tu tentes de me tuer, ce sera peut être le cas, mais tu ne quitteras pas ce village
!".

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Dim 16 Oct - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Sentant le vent tourner   Jeu 6 Oct - 14:28

Sentant le vent tourner, quelques charbonnier payent rapidement leur dû, et quittent l'assemblée, ne demandant pas la monnaie de leurs pièces. Les autres, une dizaine, se lèvent aussi, mais restent sur place, prenant eux aussi le pommeau de leurs armes en main.
Les rodeurs vêtus de noir ne bronchent pas. Solveig finit un autre verre, une moue méprisante affichée sur son visage pâle. Evron observe la situation.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: règles   Jeu 6 Oct - 14:38

En voyant l'autre arrivé et les vétérans se lever, Psirone saisit son épée à deux mains qu'il pose sur son épaule prête à fendre en un rien de temps.
Il enchaine :" la loi c'est moi. Renseigne toi.. le seul métal que tu auras de moi, c'est cet acier. Et c'est toi la vermine qui nous a insulté en arrivant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Tu n'es rien   Jeu 6 Oct - 14:41

Ofran :
"Tu n'es rien, et surtout pas la loi. Ceci n'est pas la loi, c'est la mort, la mienne peut être ce soir, la tienne ensuite. Tu la poses à terre et nous en prendrons soin à ta place. La loi c'est moi car c'est celle que les gouverneurs de cette ville ont placé en moi. Tu poses tes armes, c'est tout !"

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: dernière tentative de conciliation...   Ven 7 Oct - 12:09

Grovius attrape une cruche devant lui et la brise avec fracas sur la table. Il hurle de la voix la plus grave et forte possible...
ARRÊTEZ VOS SOTTISES...ÊTES VOUS DEVENUS FOUS AU POINT DE VERSER LE SANG POUR UN MOTIF AUSSI STUPIDE?!
Orfran, pour la dernière fois, notre passage par ici se voulait aussi bref que pacifique. Les affaires locales ne nous intéresse pas et nous ne représentons aucun intérêt pour vous...Sur ce, notre voyage -bien que j'ai essayé de vous l'expliquer- n'a rien à voir avec Sudolphore puisque nous ne faisons qu'y passer...Pour le reste, ce que nous faisons ne regarde que nous!

Il marque une courte pause et si on le laisse continuer (il reste malgré tout sur ses gardes et se prépare à aider Psirone si un autre qu'Orfran essaye de le frapper) :
Orfran, vous parlez qui parlez sans cesse de la loi. Mais quel représentant de la loi se permettrait d'insulter des voyageurs et les menacer, puis l'invoquerait à nouveau lorsqu'on ne se laisse pas faire?!
Je ne vois rien de plus devant moi qu'une brute épaisse. Quand je vous regarde dans les yeux, j'ai l'impression de voir derrière votre tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: La dernière remarque   Dim 9 Oct - 16:19

La dernière remarque de Grovius ne semble pas perturber Ofran plus qu'autre chose.
"Maître Grovius, je n'ai insulté que les chiens de Ménestrels, et vous n'êtes ni des chiens ni des Ménestrels, nous en avons convenu, alors il n'y a rien contre vous, ni insulte ni soupçon à ce sujet.
Par contre cela n'empêche pas que je suis la loi ici et que vous mentez.
Ce que vous faites ici me regarde parce que j'ai... euh, dénégation de la part des autorités de cette ville. Et ce n'est pas moi qui promet de semer le sang ici.
Et si je ne suis pas aussi intelligent que vous, si je ne parle pas comme vous en cette raison, il n'en est pas moins vrai que la loi c'est moi ici, que cela vous plaise ou non... et que le menteur c'est vous ! Menteur n'est pas une insulte ! C'est une constatation !
Pouvez vous me jurer, devant le jugement de votre dieu, Oghma, que vous venez ici pour faire ce que vous avez prétendu et point pour d'autres raisons ? Allez vous mentir à la face de votre dieu
?"

Tout en disant cela il n'a pas bronché d'un centimètre, restant face à Psirone.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: le f...le feu   Lun 10 Oct - 13:59

Psirone semble se contenir ...mais il a du mal. Ses muscles se bandent par intermittence. Ils a les dents serrées et les lèvres retroucées à l'image des grands prédateurs.
"T'as raison, ça me plait pas. Et utilises pas de mots que tu comprends pas.
T'es qui pour vouloir me faire dire ce que je fais. Je vais où bon me semble. Je passe dans ton trou perdu et toi tu viens fourrer des kobolds.....T'es un foutu petit chefaillon de bazar qui a envie de se faire le premier gars encapuchonné que tu vois
(en désignant de la tête les deux rodeurs) sous prétexte qu'il fait partie d'un groupe que tu peux pas te blairer et que tu connais que par des racontars de soulards qui peuplent ce taudis.
J'en ai croisé des villages comme le tiens, où pour un mot de travers j'ai égorgé tous ceux qui se présentaient devant moi, et je dis bien tous, sans oublier par bruler ce qui pouvaient servir d'abris. Maintenant, dormir dehors me fera pas de mal, et la pluie lavera tout le sang qui maculera ma tunique.
Et puis j'ai dans l'idée qu'on aura pas de mal à te remplacer ...et en beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: C'est la dernière fois   Mer 12 Oct - 14:36

Ofran :
"C'est la dernière fois que je te demande quelque chose, étranger, tu poses tes armes maintenant à terre. Toutes. Tu es tout simplement en état d'arrestation pour menaces de meurtres répétées sur les autorités de la ville et sur les gens de ce bourg. Poses tes armes et tout se passera bien. Elles te seront rendues ensuite après jugement. La loi il n'y en a qu'une et ce n'est pas toi."

Ofran se tient toujours debout, proche et face à Psirone, sans broncher, même s'il n'est pas forcéement à son aise il semble déterminé.
Les hommes d'Ofran se tiennent prêts à intervenir.
La dizaine de charbonniers à ces mots sort ses armes, qui sont des armes courtes pour la plupart.
L'aubergiste ne dit rien, ses enfants sont à l'abri dans la cuisine.
Solveig ne bronche pas, toujours en partie masquée par sa cape usée.

La suivante de Psirone fait un pas en avant, mais est arrêtée d'un geste de leur arme par deux charbonniers. Son visage reste déterminé mais elle s'arrête.

Evron, toujours assis à table, se retourne en levant son regard vers Psirone, et dit d'une voix calme :
"Je pense que l'obéissance à la loi est une bonne chose parfois pour les sages que nous sommes, même si elle n'est pas plaisante. La violence ne vous mènera pas bien plus loin que ce trou."

Il ajoute à voix basse dans la langue natale de Psirone (qu'on ne parle pas ici) :
"Il n'est pas seul ici, le bourg est un trou, mais un trou important".

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: On se calme...   Ven 14 Oct - 12:07

Grovius se tourne vers Evron et d'un signe de tête lui fait comprendre qu'il se rallie à son jugement.
Je pense en effet qu'il serait sage que tout le monde range ses armes...Se battre ne résoudra rien, et nous avons des choses bien plus importantes à faire je pense...Psirone je te propose de commencer à rengainer, et j'espère qu'Orfran fera ensuite de même, ainsi que toute personne raisonnable ici présente....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Ofran   Sam 15 Oct - 15:20

Ofran ne bronche pas et reste face à Psirone, ses mains sur ses larges hanches, les deux presque nez à nez, buffles face à face ! Evron reste assis à la tablée, tout comme Solveig.
La tension reste forte dans l'assemblée.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Psirone   Dim 16 Oct - 12:11

Psirone semble réflechir suite aux paroles d'evron et de grovius. Il rassure par intermitence la prise sur son énrome épée.
"Grovius, je veux bien faire preuve de ..."sagesse" comme tu dits. Mais je sais pas si c'est quelque chose qui est connu ici. Je suis pas venu ici pour m'occuper de la populace. Alors je vais ranger mon épée dans son fourreau. Que personne n'en profite pour tenter quelque chose... Mais c'est tout ce que je lacherais."
Et sur ces mots, il joint l'action à la parole en rengainant lentement , sans manquer de prévoir le moindre mouvement de tous les béligérents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Ofran.    Dim 16 Oct - 14:02

Ofran :
"Je t'ai demandé de poser tes armes à terre car tu es maintenant en état d'arrestation en raison de tes multiples menaces de mort à notre encontre et à l'encontre de la population de notre bourg. Comme tu agis avec plus de sagesse semble-t-il, alors à mon tour je fais une concession. Tu poses tes armes à terres, toutes tes armes, nous ne les toucherons pas et ta suivante pourra les prendre avec elle et les garder. Elle n'est pas en état d'arrestation mais devra nous suivre simplement de façon à ce que nous soyons certains qu'elle ne profitera pas de ces armes pour tenter de te faire évader.
C'est à prendre ou à laisser
".

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: La suivante   Dim 16 Oct - 14:14

La suivante de Psirone interroge celui-ci du regard.

Réponse immédiate SVP de Psirone et Grovius (pas de temps de réflexion pour les personnages).

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Suite   Dim 16 Oct - 14:29

Du bruit dehors, alors que les personnages restent sans réaction.
La porte s'ouvre sur une petite troupe armée, principalement de pioches ou de marteaux. L'un d'eux porte un petit bouclier de qualité supérieure, présentant une sorte de visage de poulpe entouré de tentacules mouvantes. Un autre ne porte pas de pioche mais au moins quatre dagues ou poignards effilés à la taille. Ces gueules d'amour locales ont au moins une trentaine d'année. Leurs corps portent les marques de nombreuses cicatrices ainsi que des tatouages qui semblent marqués par une certaine similarité. Au milieu de ces vétérans de combats quelconques, un homme, vêtu de façon typiquement calimshite se démarque. Il porte seulement un poignard de qualité, courbe, à la mode du désert de Calim.



Aucun ne semble très heureux d'être là et d'avoir été tiré de son lit à cette heure avancée. Tirés de leur lit visiblement, par une personne qui revient dans l'auberge... il s'agit peut être de celle qui avait discuté avec Ofran il y a peu au comptoir de l'auberge et l'avait quitté juste après ou alors des charbonniers qui avaient quitté les lieux lorsque le ton montait.

Les neuf hommes observent, coordonnés, chacun, l'ensemble de l'assemblée et avancent en bloc. Ils s'écartent un peu les uns des autres de façon à pouvoir se mouvoir rapidement en cas de combat, tout en restant en ligne. L'homme sombre le plus à gauche (sur l'image) se trouve ainsi proche de la suivante de Psirone, vers la cheminée. Il la jauge du regard, puis semble ne plus lui accorder d'importance. Tous scrutent rapidement les personnages présents.

Solveig leur tourne le dos et égoute la large manche de sa tenue qui a été souillée par la chope que Grovius a fracassée sur la table. Evron est toujours à ses côtés, tournant donc le dos aux miliciens, assis lui aussi à table.

Le regard des entrants se porte sur Grovius, puis Psirone et Ofran qui se font toujours face à face.

Derrière Psirone et Ofran se tiennent, toujours les armes en main, les trois hommes d'Ofran.

Les charbonniers, encore derrière, semblent eux souffler un peu à l'arrivée de ces vétérans qui sont d'une autre trempe qu'eux. Sans ranger leurs armes, leur attitude se détend.

Sans rompre la ligne, l'homme au centre des neuf hommes nouvellement arrivés - un homme massif, chauve, le torse marqué de cicatrices diverses, armé d'une lourde pioche, le corps portant en trois endroits ces tatouages étranges et simples (un sur l'épaule, un sur la poitrine, un sur le crane) - fait un pas en avant et s'adresse d'une voix forte à Ofran :

"Ofran, on nous dit qu'il y a du grabuge en perspective. Qu'est-ce qu'il se passe ?".

Ofran, sans détourner son regard de Psirone répond :

"Cet homme va déposer ses armes à ses pieds et être arrêté. Je me suis engagé à ce que ses armes soient remises à sa suivante de façon à ce qu'elles soient en sûreté sous sa garde (léger murmure chez certains des miliciens). Elle sera mise en sécurité, mais non aux arrêts, de façon à ne pas tenter de le faire évader".

En prononçant ses paroles il recule d'un pas de façon à laisser à Psirone une place pour poser l'ensemble de ses armes, mais reste face à face avec lui, les yeux toujours plongés dans les siens.

A VOUS.
Grovius, tu peux faire un double jet de perception et de connaissance des sorts et m'indiquer le résultat - score pur du D20 puis bonus, les deux à la suite





_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: psirone   Lun 17 Oct - 9:21

"Par les couilles de géants, ça pulule dans cette ville."

Après ces mots Psirone tend le fourreau avec son épée à deux mains à sa suivante. Il sort ensuite tout un tas d'armes diverses et variées : cimeterre, gant de combat, dague, arc, et petits couteaux de lancer. Il ramasse son sac et le prend sur son dos.

"Au fait, j'espère que vous avez de la meilleure bouffe dans votre truc qui va me servir de ... cage." Se tournant ensuite vers Solveig : "t'inquiètes mignone, quand je sors je reviens te voir".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: ça sent mauvais...   Lun 17 Oct - 12:30

Grovius croise ses bras sur son ventre, soutenant le regard de ceux qui sont entrés, mais en cherchant à leur faire comprendre que la situation s'appaisait sans que leur arrivée ne change quoi que ce soit. Il s'adresse à nouveau à Orfran :
J'ose espérer que votre chef saura se montrer moins vindicatif et obtus. Certes, Psirone à réagit violemment, mais c'était à vos propos qui étaient aggressifs et sans fondement...
Pour répondre enfin à votre demande, en tant que prêtre d'Oghma, je peux vous jurer en son nom avec honneur et fierté que notre voyage ne concerne en rien les gens d'ici. Il a pour but de comprendre la faune locale afin de soulager les Hommes. Que mon Dieu me renie et me foudroie si je mens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: La suivante et la suite...   Lun 17 Oct - 15:04

La suivante de Psirone fait un pas en avant, mais est interrompue dans son mouvement par un bref geste de l'homme du novueau groupe, celui qui est le plus proche d'elle.

L'homme vêtu vêtu à la mode de Calim jette un coup d'oeil un infime instant en direction de Psirone, puis précise d'un ton sec et monotone à la fois, sans porter son regard sur lui plus que ce bref moment :
"Comme l'a indiqué Ofran, tu poses tes affaires à terre, ton sac y compris, tu n'en auras pas besoin, et ta suivante s'en chargera pour toi durant le temps qu'il faut."
S'adressant à Ofran sur le même ton mais en faisant un geste aussi impérieux qu'apaisant :
"Ofran écarte toi pour qu'il puisse poser en toute quiétude ses affaires".
Ofran recule sans sourcillier d'un second pas, laissant la place à Psirone pour poser son barda.

Les deux mouvements décrits exceptés, personne ne bouge parmi les nouveaux venus ou la milice déjà présente.

Il ajoute sans regarder Grovius, mais en réponse visiblement à sa remarque :
¨Prête, vous parlerez lorsqu'on vous le demandera, pour l'instant personne ne vous a rien demandé, vous garderez vos remarques désobligeantes et insultantes pour le moment où elles seront les bienvenues" !

A VOUS.
Psirone précise s'il poursuit son mouvement.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: psirone   Lun 17 Oct - 17:05

Psirone continue de sortir ses armes et les laissent tomber au sol tout en parlant à ofran. Il dépose ensuite son sac.

"alors Of, c'est pas toi le grand chef de sordide bourbier.....recule encore un peu, faudrait pas que ma lame te fasse une jolie saignée sur ta gueule d'amour pendant que je la pose." Il se tourne vers le nouveau venu une fois tout posé "alors, grand chef de ce trou, j'ai droit aux honneurs ou bien j'y vais sans tabassage en règle ???"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: ...et maintenant?   Mer 19 Oct - 11:52

Grovius garde les bras croisés et regarde d'abord alternativement le groupe qui vient d'entrer, les rôdeurs, puis Psirone.
Il tourne ensuite son regard sur le grand à la droite du groupe.
Vous cherchez à savoir si nous sommes des gens fréquentables?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Les affaires de Psirone   Dim 23 Oct - 18:27

Les affaires de Psirones posées, l'homme au centre du groupe fait un signe au barbare de le suivre.
Si Psirone s'exécute, l'ensemble de la troupe, Ofran et l'homme de droite vêtu à la mode calimshite exceptés, part en encadrant le barbare.

Dehors la pluie tombe toujours et encore. Psirone et ses "nombreux" encadrant traversent puis longent sans un mot (sauf indication genre - à droite, à gauche - 'tention au trou dans la chaussée) la rue principale, transformée en bourbier, sous une pluie incessante. Ils se dirigent vers le sud, le long de la voie principale. Le trajet dure quelques minutes, avant d'arriver vers une sombre et massive bâtisse qui n'augure rien de particulièrement bon.

Suite pour Psirone : http://lescampagnes.forum2jeux.com/t247-psirone-une-bonne-nuit-dans-une-bonne-cage#1322
Suite pour Grovius : sur le même post.



_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: GROVIUS :   Lun 31 Oct - 11:30

MESSAGE DE FRATER GROVIUS :
Grovius attend quelques minutes après que les gardes soient sortis. Il s'adresse ensuite à Evron dans sa langue.
"Je n'aime pas du tout la tournure que prend les événements, mais je crois encore que je pourrai tenter de régler cette situation sans violence...Mais avant de prendre une décision, pouvons nous poursuivre notre conversation concernant le Ver, ailleurs qu'ici? Nous pouvons nous retrouver dans ma chambre, ou un autre lieu à votre convenance."

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Suite de la nuité   Lun 14 Nov - 15:20

L'homme vêtu à la mode Calimshite (à votre droite sur le dessin) fait un signe aux hommes d'armes restés (les hommes d'Ofran) de surveiller la tablée de Grovius, Evron et la demoiselle.
Il s'adresse à la tablée :
"vous n'avez pas l'autorisation de vous retirer où que ce soit" (Message DM : Grovius ne peut s'entretenir dans aucune langue avec Evron, étant donné qu'il n'a toujours pas précisé au DM quelles langues il parlait ! voir MP à ce sujet).

Il se retire à proximité du comptoir auprès d'Evron avec qui il s'entretient quelques minutes. Ensuite il revient vers la table et s'assied, dans un large effet de manche distingué.

D'un premier geste il fait signe à Grovius de s'asseoir de nouveau.

D'un second geste sec il indique à la tenancière de dégager les restes de repas et de lui servir à boire.
Un instant il reste silencieux, sans regarder les membres de la tablée, d'un air autain et impérieux. Il regarde Evron, boit son verre de bière et en redemande un autre à la matronne.

Pendant que celle-ci le sert de nouveau il dit :

"Mon nom est Olphara Ibn Pacha Olphar et je n'aime pas être dérangé pour rien en la nuité. Néanmoins, étrangers, soyez les bienvenus en nos terres. Nous allons aller à l'essentiel, rapîdement. Vous n'êtes points ici des gens de hasard, vos excuses pour être ici ne tiennent pas un instant, et votre obstination à ne point en dire plus plaident contre vous. Qu'avez-vous à dire concernant votre venue et la non tenue de votre camarade ? Parlez franchement car je n'ai pas la patience du seigneur Ofran"

Ces paroles prononcées, sans regarder personne, il boit la chope qui lui a été servie, puis attend réponse. Ofran et ses hommes se tiennent coin, debout, sans broncher.

GROVIUS ! A TOI.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psirone Hans Grovius 7e jour 2e décade mois Ches 1372 cv   

Revenir en haut Aller en bas
 
Psirone Hans Grovius 7e jour 2e décade mois Ches 1372 cv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Vivre à Sudolphor :: Vivre à Sudolphor-
Sauter vers: