Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les membres du Conseil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Les membres du Conseil.    Mer 20 Juil - 16:56

Ici sont présentés les membres influents du Conseil des 12 maîtres conseillers.
Les renseignements sont accessibles à tous, connus de la population. Certains seront détaillés à la suite, de façon individuelle. Certains anciens conseillers, familles ou politiques influents seront aussi nommés à la suite.

Maître Conseiller Kasitech Heura, haut conseiller justicier de la ville, haut juge (1368 à nos jours).
Le titre diffère un peu des autres conseillers par le titre de "haut", alors que les autres sont qualifiés de "maître". Il tient la justice de la ville en ses mains. Jeune, beau, séduisant et influent. Trop jeune (40 ans environ, le plus jeune Maître conseiller de l'histoire), trop beau, trop séduisant, disent ses détracteurs. Sa femme Clarimonde est connue comme étant une femme influente et forte, de famille ancienne elle aussi, de famille antique même ! Ses détracteurs disent que c'est elle qui tirait les ficelles et qui avait facilité l'élection d'un fat inconséquent à la faveur de la Crise du Sang (1368, charge jusque là tenue par les Radov)... sa prise de fonction démontra tout l'inverse. Droit, prudent, mesuré et ferme, sa gestion semble convenir à tous. Alors que du fond de leur retraîte les Radov lui promettaient toutes les peines du monde à se faire obéir de la corporation des juges toute entière à leur botte, celui-ci les retourna sans difficulté à force de travail. L'effondrement final de la famille Radov témoigna de son succès. Abd An Mor Parchen reconnaît ses mérites, ainsi même que P.A Vorloy que Kasitech rencontra régulièrement à sa prise de fonction.


Maître Conseiller Abd An Mor Parchen, maître conseiller chargé de la sécurité intérieure (1350-1354 et 1368 à nos jours). Maître conseiller chargé des armées de 1354 à 1368.
Un homme dur, ancien militaire issu du corps d'élite des Almoukris, ancien triérarque suprème, rentré victorieux de plusieurs campagnes (contre Lapaliiya en 1347-1349, contre le Yallasch -1348-1348-, contre les nobles de la ville en révolte contre le pacha 1349-1350, , expéditions contre Urbeth... ) , dont la dernière guerre contre les armées du Calimshan (1367). Il est le fils adoptif de Parchen Pacha Ibn Narian (dont il a été l'esclave avant d'épouser sa nièce) qui était l'ancien Pacha de la ville au nom du Calimshan. Héros de l'indépendance de la ville de Sudolphore(1348-1348, 1354, puis 1367) pour certains, tombeur du pouvoir de son père adoptif (il a négocié la retraite du pouvoir de son père et son exil en province pour laisser place aux Conseil des 12 - 1354) pour d'autres, tyran lorsqu'il était chargé jadis de la sécurité intérieure (1350-1354) et qu'il menait des purges importantes parmi les nobles familles, chassé de la Sécurité intérieure pour cette raison et remplacé par P.A Vorloy à l'époque (1354), puis de nouveau Maître conseiller chargé de la sécurité au départ de P.A Vorloy dont il serait un opposant (1368 à nos jours). Son ascendant sur les Almoukris (à tel point que ceux-ci refusent l'autorité du Maître conseiller des armées et de la flotte, et lui ont juré fidélité au nom de la cité ) lui vaut une certaine animosité de la part dudit Maître conseiller chargé des armées et de la flotte !


Maître Conseiller Makar Al Turan Ibn Donan, maître conseiller chargé des relations extérieures.
Une quarantaine d'années, une forte personnalité, et surtout une forte musculature. Chargé des relations extérieures, et donc des espions de la cité. Il entre parfois en concurrenc à ce sujet avec Abd An Mor Parchen. Son frère, Eroan Al Turan est un marin de coeur, et est le maître d'une escadre commerciale importante, composée à 50% de navires de guerre chargés d'assurer leur sécurité ! C'est un proche dit-on de Sukan Al Arken. Le père de Makar aurait été un membre influent du Rundeen.



Romus Erkol maître conseiller, intendant et économe général : a un poste des plus important puisqu’il est chargé de l’approvisionnement de la ville. Le détenteur de ce poste saute souvent car la gestion de la ville est très dure, une bonne gestion, sans crise de subsistance est une véritable gageure. Il succède ainsi à Silikor Mekil, Ernest Virzay et Taster Jaspedor sur les trois dernières années précédent sa nomination. Lui est en poste depuis cinq ans, ce qui constitue un record.


Maître Conseiller Sylvanus, maître conseiller chargé du commerce.
Maître Sylvanus est l'ancien du Conseil. Les autres membres semblant de jeunes premiers à ses côtés. Il est conseiller depuis des décennies et semble échapper à tous les complots, toutes les violences qu'a traversé la ville. Débonnaire et mou en apparence, sa longévité au sein du conseil finit par modifier l'opinion que le peuple et les nobles avaient de lui. A l'origine considéré comme un pantin du pacha, un pion du Rundeen et du Calimshan, finalement sa capacité à survivre à toutes les révolutions de palais ont fait de lui un élément de sabilité dans la ville. Il est considéré maintenant comme un sage largement au dessus justement des intérêts partisans, en raison de son âge, dit-on. Par contre sa "rapidité d'action" est légendaire : il lui faut du temps, du temps, et encore du temps.... mais on dit que c'est justement cela qui l'aurait sauvé à de nombreuses reprises. Alors qu'il dort (souvent) paisiblement lors des Conseils, les autres Conseillers plaisantent volontier, indiquant qu'il était au courant de la plupart des intrigues et complots de la cité, mais que le temps qu'il prenait à rendre sa réponse positive (ou négative) aux comploteurs, faisait que ceux-ci avaient perdu la partie et souvent la tête ! En général ce type d'assertion lui fait ouvrir un oeil et le fait sourire paisiblement. Il rappelle alors nostalgique que les Radov ou les Torenescu sont de nobles familles que la précipitation a conduit à une perte regrettable. Il conserve entre les conseillers favorables à une gouvernance civile et les tenant d’une gouvernance par les nobles militaires-propriétaires terriens, un soigneux équilibre politique. Il faut dire qu’il tient la plupart de ses exploitations forestières de concessions de la ville mais aussi entretient nombre des concessions particulières de la noblesse provinciale.


Maître Conseiller Carlius Bordian, maître conseiller grand diplomate
Issu d'une vieille famille du Calimshan, son père aurait néanmoins été l'un des instigateurs de la rupture avec le Calimshan dans les années 1348-1354. Il possède de nombreuses terres dans la péninsule, possède une des principales banques de la cité, est influent dans le quartier des joalliers où il possède de nombreux commerces, contrôle le commerce des esclaves dans l'enclave Calimshite, son fils est la tête d'une escadre privée de navires de guerre. Sa femme, Noura, est née Al Arken. Il déteste une personne : A. P. Vorloy, dont il a obtenu le départ en 1368. Sa charge de diplomate le pousse à concurrencer Abd An Mor et Makar Al Turan.



Kamis Bellevoix, maître conseiller grand maître des armées.
Nommé à cette charge suite au départ de Abd An Mor Ibn Parchen (qui revient à la sécurité intérieure en 1368), il est responsable des armées, entre autre de l'organisation de la flotte créée en 1336 pour accroître l'indépendance de la ville vis à vis du Calimshan. Il organise la coordination des flottes privées pour en constituer une flotte "nationale". Il contrôle donc le commerce du détroit au large de la cité. Sa difficultés consiste à conjuguer les efforts militaires, étant donné que chacune des grandes familles possède de part son appartenance à un clan, des armées personnelles. Son grand échec est de ne pas avoir pu mettre la main sur la garde d'élite de la ville, les Almoukris, qui dépendent toujours de Abd An Mor Parchen.

p

Les frères Kellmaster.
Valérius Kellmaster, Maître Conseiller chargé de la sécurité intérieure, remplaçant Abd An Mor depuis 1368.
Il mène sa propre législation, assouplit puis abolit la règle du Noeud de paix, entraînant une hausse de la violence dans la cité. S'en suivent de nombreux réglements de compte entre les guildes et les différentes corporations ou métiers. Détesté, admiré par d'autres. Il est assez isolé au sein du Conseil, mais la haîne que vouent certains membres du Conseil à Abd An Mor le mantient en place. Ses pouvoirs se sont même accrus au fil des dernières crises que connu la cité. Mais il gouverne par la peur. La violence déclenchée en ville est en partie maîtrisée, ou instrumentalisée par lui. L'espionnage fut le mode de gouvernement de Vorloy, la répression des aspirations et pouvoirs personnels celle de Abd An Mor (avant et après Vorloy), la peur et la violence forment son mode d'action et de contrôle personnel. Malgré tout la ville murmure sur son parti pris dans la justice, concernant les organisations de la pègre qui le serviraient parfois. Au moins Vorloy et Abd An Mor étaient sans faille à ce propos.
Claudius Kellmaster est à la tête des prisons, des casernes et maître officiel de la milice urbaine et des Almoukris. Ancien second d'Abd An Mor, c'est sa loyauté envers la cité qui mena le Conseil à offrir la charge de Maître Conseiller de la Sécurité à son frère. Sans milice à sa botte il recruta moitié dans les prisons à moitié à l'aide de mercenaires extérieurs à la péninsule ou dans la pègre locale ! Les notables n'accordent aucune confiance en cette milice plus que douteuse et corrompue.


Valérius Kellmaster--------------------------------------------------Claudius Kellmaster



FAMILLES IMPORTANTES :
La famille Taurenescu. Etrangère au Calimshan, elle connu son heure de gloire, au fait de la puissance et de la richesse. Mais la première "Crise du Sang" vit la fin de son ascension. La famille, frappée durement, sombre dans la décadence, l'alcool et surtout dans la drogue du "Lotus". Les autres familles la traîte avec la condescendance que l'on doit à une famille enfoncée dans un déclin fatal. Les seuls complots auxquels elle prend part actuellement sont uniquement internes. La famille ne cesse de s'enfoncer.

La famille Radov. Une autre famille importante mais qui n'a pas tout à fait survécu à la première "Crise du Sang", achevée par Vorloy alors Haut conseiller justicier de la ville. La "Seconde crise du sang" a sonné son glas. L'essentiel de la famille a été impliquée dans le renouveau de la secte des "Bienheureux". La fin de la secte a été la fin de la famille. Série de suicides, exécutions par des membres extérieurs liés à la pègre locale. Le résidu de famille ayant survécu a été obligé de vendre l'essentiel de ses biens et vit reclu dans la décadence. Leurs liens avec la pègre de la Guilde du Masque, entraîna leur élimination partielle par P.A Vorloy, menant la famille à la ruine. Acharnés contre les Taurenescu, contre Kasitech Heura, contre P.A Vorloy... ils sont maintenant dans un triste état. Impliqués dans une tentative inconsidérée pour restituer le pouvoir du pacha ils ont encore perdu de leur prestige. Presque toutes leurs possessions furent confisquées, les chefs des conjurés exécutés (ordres de P.A Vorloy), sans même que l'ancien pacha ou son fils ne leur vienne en aide.

Philippe Antone Vorloy : ancien maître conseiller chargé de la sécurité intérieure, prévot des prévots (1354-1368)... puissant guerrier, qui s'était imposé dans de multiples guerres, il avait succédé à Abb An Mor Parchen (1350-1354), et celui-ci lui a succédé de nouveau (1368). Il possède une propriété dans la banlieue de la ville et une île (Melinae). Marchant armateur, il s'est imposé dans ce métier au Calimshan et dans le Lac de Vapeur. Il est originaire du Bief de Villon, mais sa mère serait Calimshite. Mélange explosif. Devenu maître chargé de la sécurité intérieure en 1354) il a parfaitement maîtrisé la première "crise du sang" (1368), malgré une redoutable tragédie familiale, il a dû quitter son poste quelques années après pour des raisons qu'il reste à éclaircir. Il aurait refusé un autre poste de Maître conseiller, considérant que sa seule vocation était la sécurité intérieure. Il vit retiré dans sa propriété non loin de la cité, et parfois sur son île, toujours secondé de son bras droit, pilier de justice Arthus Minval dit "Main Blanche" ! On dit qu'il n'a jamais adressé la parole à Abd An Mor alors que les deux hommes se sont succédés au pouvoir. Vorloy était à la fois détesté et apprécié. Ayant succédé à Abd An mor, son image était positive après les purges du premier ! Mais son contrôle de la ville et surtout le nombre de ses espions avaient poussé une partie de la population à le détester.


Parchen Pacha Ibn Narian. Ancien Mitalibbar du Rundeen, réprésentant de celui-ci à vingt ans (1302), il prospère dans le commerce maritime et est nommé sur pression du Rundeen pacha de la ville (1320-1354) puis de la province (1322-1354). Père adoptif de Abn An Mor Parchen, il vit encore... vieux, très vieux, en exil dans la campagne, sur la côte du Lac de Vapeur, retiré de toutes les affaires politiques. Cette situation, imposée par l'histoire (1354) et par son fils adoptif semble lui convenir. Il semble profiter d'une vie simple et heureuse, sans soucis. Le peuple commence à garder finalement un bon souvenir de cet homme qu'il chassa comme un tyran à la solde du Calimshan... certains sont même nostalgiques. Il fut à l'origine de la création du Conseil des cinq (1323) qui entraînera une révolte contre lui, et donc la création du Conseil des 12 (1350), puis la prise du pouvoir par le Conseil des 12 (1354). Plusieurs complots ont eu pour objectif de remettre en place le pacha, mais celui-ci ne semble pas y avoir participé activement ni les avoir soutenu. Ce qui lui vaut de vivre toujours paisiblement dans sa villa. Il est toujours entouré de gardes d'élite, les Almoukris, qui sont des esclaves soldats, dont une partie est affranchie (son fils adoptif est un ancien Almoukri). Ceux-ci lui restent fidèles à tout prix. Ses fils naturels décédés tour à tour, son héritié naturel est son fils adoptir : Abn An Mor Parchen Ibn Pacha Ibn Narian.



[img][/img]

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les membres du Conseil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Membres du Conseil
» Aux différents Membres du Conseil des Jedi
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ
» [CONSEIL] Nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Quartiers de Sudolphore :: Enceinte extérieure :: Quartier du palais des Conseillers :: Palais des Conseillers-
Sauter vers: