Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1372 cv 8e jour 2e décade mois Ches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: 1372 cv 8e jour 2e décade mois Ches   Sam 5 Nov - 13:33

1372 cv 8e jour 2e décade mois Ches.
Le jour se lève, couvert.
Du balcon laissant une vue imprenable et dominante le détroit de Sudolphore, on voit un ciel voilé, une pluie réguilière, sur une mer agité où les navires devront se débattre.
La journée avance lentement. Les convives observent le large, noyé sur des brumes pluvieuses. Le spectacle a quelque chose d'hypnotique : une mer transpercée de part en part par la pluie, avec des navires se débattant plus encore que d'habitude contre les éléments du dangereux détroit de Sudolphore, coquilles sur un océan. La plupart des clients, habitués compris, semble fascinée par ce spectacle démontrant la fragilité humaine face à la fureur des éléments et des forces divines. Beaucoup se laissent grisser par ce spectacle, et un instant, du haut du perchoir de l'Auberge de l'Espadon, se sentent investis d'une infime parcelle de cette puissance divine qui metttrait à leur merci les navires tentant d'entrer dans le port malgré les éléments naturels dirigés directement contre eux.

Le Poulpe est là parmi eux. Ainsi que Muso. Les deux sont à la terrasse, au vent, balayés par la pluie, semblant hypnotisés par ce spectacle. Le murmure violent du vent semble couvrir la discussion qu'ils tiennent. Une seule chose est sûre, leur visage est grave, et ne laisse présager rien de bon. Il est rare que ces deux personnes discutent ensemble. Le vieux Poulpe mène la conversation, Muso, le visage marqué par sa quarantaine d'années de vie dure et violente, écoute, la face dure, sèche et lasse, inondée par la pluie venant du large Il approuve de temps en temps du chef. Ils finissent par entrer se mettre au sec, et Muso conclut (paroles audibles lors de leur entrée dans la pièce) : "nous en parlerons, nous verrons tout cela et nous aviserons".




_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Vers midi.    Sam 5 Nov - 16:29

Vers midi l'auberge, déjà peuplée de ses habituels occupants sans occupation, reçoit ses convives pour le repas de mi journée.
Les discussions tournent tout d'abord autour de l'altercation de la veille entre des Almoukris et la milice, dans le quartier du port ancien. On rit en pensant à la déconvenue de la milice nouvelle, rires gras et malfaisant en son encontre.
C'est seulement vers midi que certains journaliers apportent la nouvelle : on aurait trouvé environ quinze morts dans une auberge du quartier des étudiants. On parle de mort, d'une violence et d'un sadisme inouïe.
Muso, isolé dans son recoin habituel, assis nonchalemment, une cuissarde en cuir posée sur la table, se met à écouter avec intérêt. Les journaliers poursuivent : certaines victimes auraient été retrouvée avec des clous transperçant leurs mains, pieds, ou poignets. Le Poulpe jette un coup d'oeil à Muso, qui ne bronche pas.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Dans l'après midi   Sam 5 Nov - 16:32

Dans l'après midi, l'auberge est remplie par sa clientèle habituelle et par des marins de passage.

Arrivent quatre personnages. Mussan Vlar, Shang du Shaar et Julius.



Les trois vont s'asseoir à une table et commandent à manger et à boire. Alors qu'on les sert, ils écoutent les conversations. Celles-ci tournent autour du massacre d'une taverne nommée la Chat Gris, où on a crucifié des personnes à l'aide de trois clous. Certains font le rapport avec un cadavre retrouvé il y a peu à la porte nord, un adolescent, un enfant ou presque.



_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Milieu d'après midi   Sam 5 Nov - 16:55

Au milieu de l'après midi, l'activité se calme en l'auberge.
Certains des habitués demandent si Miléna sera là ce soir pour danser. A leur grand regret le patron répond que c'est peu probable étant donné les circonstances.
Regards incrédules.
Le patron se terre dans un silence grave après avoir affirmé de nouveau : "elle ne sera pas là je pense.
Mais il y a plus embêtant, dit-il, la cage à écureuil entre les Etroits et la ville a été bloquée par la nouvelle milice qui chercherait de la contrebande ! "
Aux mots de contrebande, l'essentiel de l'assemblée éclate de rire.
"Non, sans déconner, et notre poisson pour ce soir", ajoute l'aubergiste histoire de détendre l'atmosphère. Tout le monde rit à l'idée de mourir de faim le soir-même.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Une nouvelle personne   Sam 5 Nov - 17:00

Une nouvelle personne arrive environ une heure après. Il s'agit de Kaenan Filan, accompagné de deux gardes du corps. IL entre en annonçant : "la écureuil à été débloquée". Tout le monde semble content, sachant que de toute façon cela aurait lieu à un moment ou à un autre,n mais que le plus tôt serait le mieux.
Kaenan Filan.


Kaenan avance dans la salle en direction de la table de ses trois amis. Muso le salut à sa manière.
"Salut Kaenan. Tu fais bien d'amener tes gardes ici, dehors ils pourraient risquer de prendre froid avec cette pluie".

Kaenan encaisse, calme d'un geste discret ses gardes, et répond :
"Merci Muso de l'intérêt que tu portes à mes proches. Je t'offre un verre peut être histoire que tu repenses à tes gloires passées. Fais moi signe si tu le souhaites, en attendant je vais discuter du lendemain avec mes compagnons".

Avec politesse et déférence il salut Muso et va s'attabler avec Mussan Vlar, Julius et Shang du Shaar.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Les discussions   Dim 27 Nov - 16:47

Les discussions vont bon train à l'Auberge de l'Espadon. Midi se passe, l'après midi s'entame, et la soirée arrive.
On apprend le départ prochain d'une nouvelle flotte militaire, avec pour mission la pacification du Lac de Vapeur. Certains s'en réjouissent, d'autres non.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Soirée et nuité   Ven 30 Déc - 16:14

La nuit tombe sur l'Auberge de l'Espadon, pluvieuse comme sur le reste de la cité. Mais la pluie prend une toute autre ampleur pour une auberge située à moitié à cheval au dessus de la falaise de l'Est de la ville. Les éléments sont ici décuplés et la force des intempéries qui frappe la péninsule prend un dimension tragique comtemplée du balcon de l'auberge.
Muso est d'ailleurs une fois de plus sorti admirer le chaos originel déployer sa force et ses éléments sur la mer. Il est accompagné de quelques loups de mer qui admirent la déraison de la nature.
Pendant qu'ils restent fascinés par les déferlements maritimes, à l'extérieur, trois hommes entrent et se dirigent, après un instant à repérer qui est dans l'auberge, vers Kaenan Filan. Le premier de ces arrivants est un homme trapu, musclé, au visage buriné par le soleil, aux yeux bleus délavés, au crâne rasé, et portant un tatouage simulant un crâne noir relié par une chaîne (elle aussi tatouée) à son cou. Il porte des blessures au visage. Il est accompagné par un homme d'arme enturbanné à la mode calishite, aux yeux bleus lui aussi. Un Calishite. Il boite fortement de la jambe gauche, et son visage porte les marques de lacérations. Le troisième homme, dernier compagnon entrant, est blond, visiblement un homme des Contrées du mitan et vêtu comme tel, portant deux épées. Il arbore une rare chevelure rousse, longue, soignée, mais actuellement maculée. Ses deux avant bras portent en tatouage deux épées crosées.
Les trois venant d'entrer se dirigent vers Kaenan Filan. Celui-ci, toujours avec ses deux acolytes, les regarde arriver, et fait signe au patron de leur amener trois verres de plus et de quoi boire. Les trois nouveaux venus semblent épuisés et blessés.
"Vous sentez la sueur, la suie et le sang, leur dit Kaenan Filan.
Les trois hommes arrivant respirent la peur.
- Nous avons besoin d'un abri où on ne peut nous trouver Kaenan, tu nous dois cela.
- Je peux.
- Tu m'es redevable, la dernière fois....
- Je te dois cela, pas à tous...
- Fais le pour moi
, précise l'homme au tatouage à tête de mort.
- Je peux. Suivez moi.
Ils quittent l'assemblée, Kaenan Filan et ses trois nouveaux compagnons, au moment ou Muso entre avec ses compagnons de tempête. Muso ne semble pas les voir.
A ce moment entrent les marins, pêcheurs, malfrats, errants, loups des mers, qui peuplent habituellement l'assemblée, qui semble à son comble. La pluie remplit les poches des aubergistes et taverniers.Muso fend la foule habituée et mal fréquentée ou peu fréquentable de l'auberge pour regagner la place ombrageuse qui semble être la sienne. Il constate du regard l'absence de Kaenan Filan. Amusé il boit dans la corne qui était restée à sa table.
La nuit avance, l'alcool coule à flots, les hommes s'enivrent, la pluie tombe encore et encore dans la nuit noire. Alors que celle-ci s'avance franchement Kaenan Filan revient (après une heure au moins d'absence), sans ses compagnons blessés. Il vient prendre une nouvelle chope au comptoir, pour lui et ses hôtes de début de soirée (voir début du post), et regagne sa table.
La fête, car c'est tous les soirs la fête en l'Auberge de l'Espadon, se poursuit tard dans la nuit... jusqu'à la fin de la nuit du 8e jour du Ches. Avabt que la lumière ne commence à croître, l'assemblée ivre commence à se disperser, et l'aubergiste à nettoyer les tables.
Finalement tout le monde finit par quitte les lieux, et le silence arrive enfin... juste martelé par le bruit d'un orage proche couvrant le détroit de Sudolphore.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Mer 4 Jan - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Fin de la nuit   Dim 1 Jan - 16:21

Au moment où l'aubergiste ferme les portes, on toque à celles-ci.
Miléna se tient derrière le battant de l'une d'elle, appuyée dessus.
"C'est trop tard, lui dit le patron.
- J'ai besoin de dormir, dit la clocharde, et de renseignements, et tu peux me les donner.
- Tu fais chier, môme, c'est trop tard pour jouer du cul avec nos invités.
- Je ne suis pas là pour cela.
- Saloperie !

- Tu me laisses rentrer.
- Tu rentres, tu dors comme un merde aux côtés de la cheminée si tu le veux. Tu fais comme tu veux, et nous [i]causerons demain.
- Non, s'il te plait, on cause maintenant, et demain je t'aide au boulot.
- Rentre, garcelette !
Le patron la laisse entrer, avant de clore la porte de l'auberge en grognant !

DU TEMPS PASSE AVANT QUE KILLIAN N'ARRIVE (il faut traverser presque toute la ville).



_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Sam 7 Jan - 17:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Killian   Sam 7 Jan - 14:35

Killian rentre précipitemment dans la salle de l'auberge. Ses maigres vetements ne l'abrite plus de la pluie depuis bien longtemps. A chaque pas dans la salle, il laisse une flaque au sol. Après s'être avancé, il scrute la sale d'un côté à l'autre. Met la main dans sa bourse et la ressort avec un petit sourire en coin. Il s'avance vers le bar et attend que le tavernier arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: En fait   Sam 7 Jan - 16:53

En fait Killian arrive détrempé, après une longue traversée de la ville de nuit, après avoir demandé son chemin à bon nombre de gens louches rôdant à des heures aussi tardives, après qu'on lui ait expliqué qu'il était plus prudent actuellement d'éviter les quais du Vieux Port car des réglements de compte y avaient lieu souvent en raison de la nouvelle guilde dite du Cadena qui y faisait régner une loi plus qu'incertaine.... donc après tout cela, Killian gravit la colline rocheuse qui se hisse pour terminer en falaise dominant le détroit au Sud-Est du Vieux Port. Même s'il est déjà venu à l'Auberge de l'Espadon, la retrouver en pleine nuit n'est pas forcément très simple.

Là une place, pas plate du tout, bien au contraire. Construite sur la roche même, elle s'élève de façon chaotique jusqu'à son point le plus haut, constitué justement par la haute maison qu'est l'Auberge de l'Espadon. Celle-ci a une façade haute, mais pourtant le côté visible ici semble plus réduit que sa profondeur qui reste invisible et s'enfonce vers le large.
L'Auberge de l'Espadon se dresse sombre dans la nuit, alors qu'ici le vent du large se déchaîne totalement et charrie une pluie glaciale ! C'est le cul d'une bâtisse, une façade sombrement aveugle qui semble tourner résolument le dos à la cité toute entière... Sans doute que de l'autre côté elle fait face à la mer. Une simple porte, solide, renforcée, blindée, cloutée, trône isolée au milieu de la grande et austère façade, en haut d'une volée de marches irrégulières taillées dans le rocher ou s'enterrent les fondements de l'auberge.
La bâtisse que Killian aperçoit dans la nuit se dresse bien plus haute que les bâtiments proches. Elle fait sans doute quatre étages (sans fenêtre, aveugle) en comptant des combles hautes. Le toit est pointu, triangulaire, contrairement aux autres maisons proches et basses. Une triple cheminée dépasse de la toiture.
Une seule et unique porte qui se ferme lourdement alors même que Killian approche. Fin rayon, illumant à peine la place rocheuse... rayon qui va s'éteindre avec la fermeture de la porte. Au dessus de la porte, une lanterne attachée au mur bat follement au grès des bourrasques de la tempête, et parvient par miracle à rester allumée.

Killian, avec son agilité, a le temps de franchir les marches et de placer son pied en travers de la porte qui se ferme.
La porte s''entrouve, et un visage fatigué, brutal, s'affiche.
"Tu veux quoi l'homme ? Dormir ? Car c'est tout ce que j'ai à t'offrir à cette heure !
L'homme a sans doute entre trente et quarante ans. Le visage large, carré, planté au dessus d'un menton massif... le haut du crane entouré d'un bandeau. L'homme est fort et grand. Le vent inflige à Killian et à l'aubergiste une grande giclée de pluie, aussi l'homme ouvre la porte et dit :
- Entre !".
Après l'entrée de Killian il ferme la lourde porte et place les barres de sécurité qui la verrouillent. Pendant que l'aubergiste place les barres, Killian contemple une longue pièce plongée dans l'obscurité quasi totale. Il est effectivement entrée par son côté le plus étroit. La pièce se poursuit tout en longueur vers un grand balcon qui semble dominer la baie du détroit de Sudolphore. Sur sa gauche, après quelques mètres, un long comptoir. Killian reconnait les lieux qu'il a déjà vu. Non loin du comptoir sur la gauche doit se trouver l'escalier montant aux chambres. L'air est frais, et grâce à la baie en grande partie ouverte, les lieux sentent le large et la mer, et pas la sueur et le vin comme la plupart des auberges.
Deux sources de lumières uniquement : une très large cheminée ou un feu a été installé pour durer toute la nuit, et à côté duquel une forme oblongue semble dormir du sommeil du juste, à terre. L'autre source de lumière est une lampe à huile posée aux pieds de l'aubergiste pendant qu'il ferme la porte. Une fois la porte bien barricadée il reprend la lampe à huile et se tourne vers Killian.
- Tu as de quoi payer la nuit au moins, l'homme. Nous nous sommes déjà vus une fois je crois.
Sur ce il dirige sa lumière vers la gauche et le comptoir, et s'y dirige avec Killian. En marchant et arrivé au comptoir, il ajoute à voix basse (mais suffisante pour être entendue par Killian) :
- Umberlie et Talos doivent copuler fermement ce soir ! Encore un instant moi et j'allais accueillir tous les être trempés de cette cité radieuse !
Il prend un cruchon resté sur le comptoir désert, et sert un verre à Killian et un à lui.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Killian   Dim 8 Jan - 1:45

Killian se tourne son visage vers l'aubergiste et d'un air inquiet :

"Bonjour l'ami, oui, je pense que je pourrais payer une place vers le feu que je vois là bas. Il me faudra bien ça pour sécher mes os. Mais, je cherche une femme qui a du passer ici, tu la connais peut etre, elle s'appelle Miléna. Dis moi qu'elle dort ici?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Carlus le Loup   Dim 8 Jan - 4:59

"La place à côté du feu n'est pas à vendre, et elle est déjà occupée par Miléna. Il me reste une chambre commune si tu le souhaites. A condition de ne pas faire de bruit car du monde y dort déjà. Tu trouveras le moyen de me payer demain".

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Kllian   Dim 8 Jan - 10:50

"Merci l'ami. Je me réchauffe quelques minutes si tu le permets et j'irai dans la chambre commune après."

Killian pars aussitôt en direction de la cheminée aussitôt avoir terminé sa phrase. Il arrive au côté de la forme encapuchonée et commnce à essorer ses vêtements devant le feu sans le lacher du regard. ll s'adresse à Millena d'une voix assez basse :

"Il fait pas super chaud dehors, tu as raison de rester ici pour la nuit. J'ai appris de Kilhem que tu cherchais des réponses. Sans doute pour d'autres raisons que moi, mais j'en cherche aussi. Et je ne voudrais pas que tu ais trop de difficultés à ce que l'on te les donne. Aussi, je me propose de t'accompagner...au cas où certains n'aiment pas les curieuses. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Miléna dort   Dim 8 Jan - 16:02

La personne en question dort bien et profondément. Un léger ronflement s'en échappe. C'est une jolie blonde entourée dans une cape usagée, posée sur une couverture.
Carlus le Loup s'approche de Killian et lui sussure à l'oreille :
"Tu montes dormir, ou alors si tu n'as pas sommeil tu fais un tour dehors. C'est une auberge ici. Je ne passe pas la nuit à t'attendre, et c'est mon auberge, et je suis le dernier à aller me coucher. Le reste, tu verras demain."

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Carlus le oup   Mar 10 Jan - 15:18

Carlus pose tranquillement une main sur l'épaule de Killian et l'entraîne doucement en direction de l'escalier en bois montant à l'étage, lui indiquant, d'un doigt posé sur ses lèvres, en montrant Miléna, de faire le plus de silence possible.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Carlus le loup   Mer 11 Jan - 15:53

Comme Killian se laisse doucement faire, Carlus le dirige vers l'escalier. Ils montent ledit escalier en bois jusqu'à l'étage supérieur. L'escalier donne alors sur un couloir se distribuant en plusieurs chambres. Mais Carlus poursuit et monte Killian au deuxième étage, et ne s'arrête pas sur le palier, qui lui aussi donne sur un couloir, plus étroit, donnant sur plusieurs chambres. L'unique lumière portée par Carlius éclaire un bref instant un couloir s'enfonçant dans les ténèbres, au milieu des boiseries de la maison. Killian et Carlus poursuivent. L'escalier est plus étroit encore. Carlus monte devant, et soulève une trappe au dessus de sa tête. Celle-ci mène au troisième étage. Elle débouche à même le sol dans une chambre commune. Carlus éclaire un instant les lieux et dit à Killian :
-Dors là. Nous verrons demain pour l'argent.
Killian repère une couche sommaire proche de l'arrivée de l'escalier. IL doit y avoir plus d'une dizaine de couches, et bon nombre sont occupées. Le plus simple est d'aller vers celle qui est vers l'entrée. La couche est composée d'une couverture nouée entourant un matelas composé de paille.
Killian n'a pas trop le choix. Il se couche sur la paillasse et s'endort rapidement, habitué qu'il est à profiter du moindre sommeil confortable.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Carlus descend   Mer 11 Jan - 15:53

Carlus descend et ferme définitivement l'auberge.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1372 cv 8e jour 2e décade mois Ches   

Revenir en haut Aller en bas
 
1372 cv 8e jour 2e décade mois Ches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITI PAYS FETICHE ! JOUR FETICHE !MOIS FETICHE !QUEL MALHEUR !
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» SISSI croisée caniche bichon 6 mois DOUAI (59) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Quartiers de Sudolphore :: Enceinte intérieure :: Quartier du port (vieux port et docks) :: Auberge de l'Espadon-
Sauter vers: