Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gardes et forces militaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Gardes et forces militaires   Mer 11 Avr - 17:21

Gardes et forces militaires présentes en la cité.

1/ Milice.
Sans uniforme particulier, la milice est le bras armé de police des potentats locaux dans toute la ville, mais aussi de leur supérieur hiérarchique, le Maître chargé de la sécurité intérieure. Ils surveillent les quartiers, sont recrutés de façon personnelle par les chargés d'un pouvoir policier. On ne fait pas carrière dans la milice, c'est en général un complément au cours d'une carrière civile, un complément de revenu. Selon le contrat on officie un ou deux jours par semaine, ou une semaine sur quatre. Seule pièce d'uniforme : la ceinture avec boucle rouge que l'on retrouve sur les corps supérieurs qui suivent.

2/ Hommes d'armes et gardes de la ville.

Hommes d'armes et gardes officiels de la ville.
La tenue orange et violette de la ville de Sudolphor montre l'appartenance officielle aux autorités légales de la cité, et en fait donc des agents de la cité. Les deux couleurs sont officiellement interdites à toute autre profession, et les tissus ne sont produits que par quelques membres de la guilde des teinturiers qui s'en partagent le monopole. Leurs armes sont légères, et le métal entre peu dans l'armure qu'ils portent. Ils sont armés d'armes de guerre, le cimetère surtout, et d'armes de jet (arc, arbalète souvent dans laquelle ils se spécialisent, parfois quelque javelots).
Ce sont souvent des gens originaires de la péninsule, du Shar parfois, du Sud, de Calimshan
On les trouve partout : aux portes de la ville, à pied ou à cheval (selon les spécialités), dans la rue en surveillance par groupe de trois au moins.
Ils dépendent ( directement ou par intermédiaire) du Maître chargé de la sécurité intérieure dont ils sont le bras armé.
On les trouve logés dans toutes les forteresses de la ville, dans les postes de garde, les poternes, sauf dans la ville haute et noble. Ils sont regroupés par dizaine (un gradé issu de leur rang ou membre des Gardes officiels, et trois groupes de trois hommes).
Les arbalétriers ont été utilisés dernièrement sur le Vieux port pour tenter d'arrêter les "ennemis du peuple" lors de l'affaire du Navire noir.

3/ Gardes officiels, soldats, et Garde d'élite du Palais des Conseilllers/Quartier noble (ville haute). [/b][/b]

Les gardes et soldats officiels sont surnommés les "saphirs" en raison de la couleur légèrement bleutée des parties en métal de leur armure. Sans arme de jet (ils sont en cas de besoin épaulés par les "Hommes d'armes"), ils portent des cimetères et une arme d'hast ou une lance. Ils ont le plus souvent participé à une ou deux campagnes militaires, même de petite envergure.
Ils dépendent du Maître chargé de la sécurité intérieure ou par privilège de familles nobles selon les quartiers. Ils circulent le plus souvent à cheval et sont logés au quartier militaire.
lls sont parfois chargés de la protection des nobles influents, des Maîtres conseillers.

La "Garde d'élite du palais des Conseillers" (les "rubis") est composée de militaires, de mercenaires ayant participé à de nombreuses opérations militaires, de militaires issus de la noblesse. Ils sont vêtus des mêmes couleurs (orange et violet) que les deux corps inférieurs, mais lourdements armés (arme d'hast maîtrisée parfaitement, cimetere lourd) et cuirassés. Leur tenue est ornée de saphirs qu'ils se payent eux-mêmes. Véritables molosses, ils dénotent totalement du reste de hommes d'armes de la cité. Ils apparaissent toujours casqués, et on ne connaît par leur identité.
Ils ne dépendent pas du Maître chargé de la sécurité intérieure de façon à rester retirés de toute intrigue politique mais appartiennent tous au culte de la Cavalière Rouge dont le temple est situé au fond du parc du Palais des Maîtres conseillers (adossé à la Muraille intérieure). Ils vivent entre eux dans leurs casernes. Leur recrutement ne se fait que par l'intermédiaire du Temple de la Cavalière rouge, de façon à éviter toute dépendance politique ou tout passe droit. L'équipement est à la charge du Garde d'élite et ne peut être acheté qu'aux artisans du temple ayant le monopole de sa fabrication (monopole aussi pour les fournisseurs des matières premières de cet équipement).

4/ Almoukris


Ancienne garde d'élite de la cité, vétérans de multiples guerres, ils interviennent essentiellement à l'extérieur de la cité en tant que militaires d'élite. Ils servaient jadis les pachas, et formaient la partie orientale de l'armée du Calimshan. Leur autorité supérieure a changé. Hommes d'armes cruels des pachas, armée du Calimshan, hommes du maître des armées, puis du maître chargé de la sécurité lorsque cette charge a été occupée par Abn An Mor Ibn Parchen, ils semblent surtout former une caste de fanatiques de la cité qui obéit à son sens de l'honneur avant tout. Lorsque le pacha s'est retiré du pouvoir ils ont suivi celui qui pour eux est son successeur attitré : Abn An Mor. Certains ont quitté les rangs pour aller se tailler des fiefs en campagne, ou pour errer dans le désert de Calim. La majorité fidèle à Abn An Mor s'est placée sous son autorité lorsqu'il était Maître conseiller des armées, au grand regret de P.A Vorloy qui les considérait comme une force intérieure peu stable vouée au retour au pouvoir du Pacha ou à éventuel coup d'Etat de Abn An Mor. Vorloy avait alors tout fait pour les dissoudre, en vain. Les Almoukris sont en effet restés sous l'autorité d'Abn An Mor lorsqu'il est redevenu Maître chargé de la sécurité intérieure, suscitant la colère du nouveau Maître conseiller chargé des armées. Lorsque Abn An Mor a quitté ses fonctions le Maître chargé de la sécurité intérieure et le Maître chargé des armées ont espéré (chacun) mettre la main dessus, mais finalement ils ont suivi leur maître Abn An Mor.
Ils résident dans un temple forteresse indépendant dans le quartier militaire du vieux port.
Leur très fine devise est "nous sommes légion, notre femme est la guerre et notre maîtresse est la mort".
Ils ne portent aucun uniforme, à l'exception d'un kriss blanc remis par la troupe et d'une barbe imposante, car ils n'en ont pas besoin pour être reconnus à l'instant. Tous sont tous issus du Calimshan ou de famille ancienne typique de cette culture. Ce sont tous des cavaliers émérites du désert et à la fois des marins confirmés. Leur recrutement ne s'effectue que par cooptation. Leur hiérarchie n'est due à aucune promotion mais vient de l'acclamation par ses membres après la mort d'un supérieur. Les non calimshiites peuvent parfois y entrer... mais c'est très rare et soumis à l'approbation des membres... Cela concerne parfois des ennemis défaits sur le champ de bataille mais ayant fait preuve d'honneur et de bravoure. Certains anciens esclaves peuvent y entrer sous les mêmes conditions, c'est justement le cas d'Abn An Mor.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gardes et forces militaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Militaires démobilisés prennent le contrôle de l’ex-QG de l’armée au Cap-Haïtien
» Les dossiers militaires ( travail d étude )
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Les dépenses militaires ont augmente de 37% en 10 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Quartiers de Sudolphore :: Ville Haute :: Port et quartier militaire-
Sauter vers: