Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bayet de trencavel à Sudolphor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Bayet de trencavel à Sudolphor   Jeu 14 Déc - 0:59

La femme t'observe un instant, traduisant mentalement et lentement l'ensemble de tes propos avant de répondre dans ta langue du Mitan, de façon lente, avec un accent oriental assez charmant.

"Chevalier, vostés hommes sont bousculé ses marchands et hommes à moi miens et moi succubus. Ils sont encore effrayé mien chien, et ensuite tu demandez que je pousse.Un homme gentil excuse son attitude à dame et crédite les formes qui sont devoirs.

Tout le monde écoute pendant ce temps. Elle descend gracieusement de sa litière, avec une langueur qui semble exaspérer ton chef (tu l'entends maugréer derrière devant cette lenteur).



Debout, elle, vêtue de soies arachnéennes et de voiles, une rivière de joyaux de couleur noire orne son cou descendant finement vers sa gorge. Elle est pieds nus. Des anneaux et des bracelets pendent à ses avant bras et à ses chevilles. Elle te tend une main, comme pour un baise main, mais à hauteur de taille (ce qui implique un agenouillement). Elle est enveloppée de l'humeur d'un parfum envoutant, de fabrication Calimshite sans doute.

""Mon nom est Clarimonde".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Bayet de trencavel à Sudolphor   Jeu 14 Déc - 1:32

Je frappe mon coeur de mon poing et lui sort un :
Heaume Veult
Nous sommes les humbles représentants d'une contrée lointaine venue s'établir durablement en ces constrées. Mon Nom est Bayet de Trencavel, baron de Triboire.

Si succube vous estes, comme vous le dîtes, je ne baise pas la main d'une succube : dis je d'un regard lourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudolphor.over-blog.com/
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Elle   Jeu 14 Déc - 13:45

Elle réfléchit à tes paroles.

"Vous hommes traitez mé de succubus. Je ne pensé pas être, et pas ne suis, mais votre homme dire de moi et m'insulter de succubi. Le respect doit être dans vos pasys"

Elle sourit à propos de ce quiproquo sur le terme de succube. Elle reste la main tendue, ce qui semble être l'étiquette en vigueur devant sa personne. Elle baisse même légèrement sa main.
D'ailleurs tu peux remarquer que les commerçant, depuis le début de cette affaire, sont toujours restés voutés devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Bayet de trencavel à Sudolphor   Lun 18 Déc - 14:31

Bayet lui sourit tendrement et rejoint le groupe compact de ses camarades :
gente dame, dans 2 mains, nous passerons, malgré votre beau sourire et vos aimable accueil. Je vous propose de nous laisser passer sans entraver plus longtemps notre noble et courtoise ambassade et ce sera avec plaisir que je vous inviterais courtoisement en nostre temple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudolphor.over-blog.com/
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Clarimonde   Lun 18 Déc - 15:55

Le jeune femme ne bouge pas... plutôt elle vous tourne le dos en replaçant ses gardes d'un coup de doigt

"Si la discussion est close, la voie reste close elle aussi messieurs, fait elle avec seulement un petit accent, la goujaterie ne mérite point récompense. VOus attendrez derrière moi mon bon vouloir, puisque vous préférez cela à la politesse et à la courtoisie. Moins on est courtois, plus l'on fini par être abaissé, sachez le messieurs".

Elle fait signe aux marchands de venir de nouveau à elle et vous tourne le dos. Des marchands s'approchent de nouveau pour lui montrer leur commerce. Les litières sont toujours à terre.

Les gardes de la noble se replacent comme si rien ne s'était passé, entre vous, les litières et la jeune dame.

La porte visiblement va se clore d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Bayet de trencavel à Sudolphor   Mer 20 Déc - 10:27

dame, je ne suis ni votre chien, ni votre valet et encore moins un esclave local.
Votre attitude est indigne d'une femme de votre rang, si rang vous avez.

on baisse les visières et on s'avance virilement pour passer, toutefois sans violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudolphor.over-blog.com/
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Sur ce   Jeu 21 Déc - 4:06

DM / J'IMAGINE L'ACTION DE VOTRE GROUPE GG, SI TU VEUX INTERVENIR POUR MODIFIER CELA TU LE FAIS EN REPONSE ET JE MODIFIERA LES ACTIONS CITEES PAR AVANCE ICI.

TExte :
Votre groupe se met en branle. Vous avancez mais le chemin est bouché. Finalement, bloqués, deux de vos hommes avancent et déplacent les litières de force. Il n'y a pas de violence. D'un geste, la dame indique à ses gardes de ne pas intervenir. Les gardes (de la dame) se mettent donc de côté. Les commercçants se mettent de côté aussi. Mais il reste la dame en question.

Au loin la porte commence à se fermer. IL ne reste presque plus personne dans la file d'attente. Mais une sorte de délégation semble en sortir et discuter au loin. Tu constate cela pendant que l'action se mène devant toi.

Il reste la dame. ELle se retourne et se trouve face à Enguerrand de MArcy, votre meneur peu diplomate, paladin et prêtre de Heaume.



MD /. A PRIORI IL FAUT CLIQUER SUR l'IMAGE POUR LA VOIR EN TAILLE REELLE.....

Elle le pointe du doigt, et parle, chantonne presque, dans un dialecte local, avec un aplomd incroyable, il semble qu'elle le menace. Sans ménagement, celui-ci avance jusqu'à elle, lui indiquant :

"Quitte ma route, succube".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: sur ce suite   Jeu 21 Déc - 4:30

SUr ce, ENguerrand de MArcy descend de sa monture. IL va vers la dame, l'empoigne par les épaules, et la porte (elle bat brièvement des pieds dans le vide avant de se laisser faire) sur le bord du chemin. Elle gigotte des mains aussi, et griffe, involontairement, Enguerrand.

Arrive des hommes de la porte, une équipée pédestre d'hommes portant des insignes religieux de Thorm et Kelemvor.

"Du calme messieurs, indique l'un des nouveaux venus, et vous, monseigneur, laissez cette dame sur le côté".

Enguerrand jette un coup d'oeil à ceux qu'il identifie comme ses correligionnaires et pose la dame à terre. Pendant ce temps, la "caravane passe". Clarimonde, avec élégance, remet ses vêtements froisés en place.

" Dame Clarimonde; fait le nouveau venu, identifiable à un moine par sa tenue, veuillez excuser cet incident. Nos amis ont fait longue route et sont sans doute exténués, et quelque peu énervés. ILs ignorent aussi sans doute votre qualité, ce qui peut sans doute expliquer votre altercation. J'espère que vous prendrez en compte l'honneur qui vous est fait des les avoir croisé en premier, alors que nombre de gens attendent leur venue. Ainsi vous êtes la première à avoir pu discuter avec ces nobles gens venus, je crois, d'Eauprofonde, vous communiquer avec notre cité. C'est d'ailleurs un honneur pour eux, je n'en doute point, d'avoir fait connaissance d'une personne de votre qualité. Je vous prie d'accepter, au nom de la Maison commune, et à coup sur au nom de mes invités, nos excuses pour tout désagrément qui auraient pus être faits à votre auguste personne. Et je compte sur votre généroristé pour laisser passer la porte à ces gens".

En attendant réponse, l'homme s'incline respectueusement devant elle. Ses comparses font un signe élégant de respect en sa direction.

La dame jauge tout ce petit monde.

" Soit, messieurs de la MAison commune, j'accepte bien volontier vos propos sages, comme il se doit, et les excuses que vous voulez bien présenter pour ces qui sont étrangers à nos coutumes et au respect qui ont valeur de loi en notre CIVILISATION. C'est un honneur pour notre cité de vous avoir et de vous tolérer encore en nos murs. Je vous assure que je demanderai à mon époux d'avoir la bienséance de renouveller vos droits en notre cité, à vous et à vos cultes étranges".

Sur ce, elle s'écarte encore et s'incline avec politesse devant Enguerrand et le reste du convoi.

" Passez donc selon mon bon vouloir et celui de vos amis, messieurs étrangers, et veuillez apprécier les délices de notre cité. Je suis certaine que, d'ici peu, vous saurez comprendre de la bienséance, la valeur et le fonctionnement de la diplomatie"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Vous entrez   Jeu 21 Déc - 4:35

Escortez par la délégation de la "maison commune", vous passez la porte sans encombre, même si vous ^tes les derniers de la journée. Enguerrand indique : "Ridicule !". Il essuye sa joue et lèche son propre sang en disant : "Que de temps perdu pour rien". Il souri à tout le monde : "Nous voici arrivé sans encore, et la femelle reste toujours l'élément le plus dangereux dans un voyage, celle-ci porte le visage de cette ville : séduisant et beau à la fois. IL réfléchit quelques instants. Il faudra lui porter nos hommages un de ces jours".

Le meneur du groupe de la Maison COmmune approuve de la tête. Tous ont le visage soucieux.

Après quelques temps de marche, vous arrivez à la "Maison commune".

SAUF MODIFICATION DE LA PART DE GG, la suite SE FERA A LA "MAISON COMMUNE".


Dernière édition par laurent le Mer 27 Déc - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Bayet de trencavel à Sudolphor   Mer 27 Déc - 6:22

Bayet regarde la femme avec méfiance puis se retourne vers son sénéchal.
Pair, vous devriez faire examiner cette griffure par un frère docte afin que cette petite mais violente plaie ne s'infecte pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudolphor.over-blog.com/
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1014
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Réponse   Mer 10 Jan - 15:12

D'un geste, ton supérieur efface la nouvelle dégoulinure de sang. "Ce n'est pas une griffure de femme qui va arrêter notre mission. Rendons nous, messires, en cette maison commune".

Vous progressez, cette fois guidés par vos acolytes de la Maison commune, paraissant toujours aussi soucieux. La nuit se lève doucement, et les ombres dominent maintenant les rues où vous progressez. L'activité elle ne décroit pas.... La nuit est légère, contrairement à la journée chaude et humide. Les gens s'activent en cette heure. Et lorsque vous arrivez sur la place de la Maison commune, celle-ci est en pleine activité. La Maison commune est une forteresse impressionnante, transformée en lieu de cultes. En plusieurs endroits la muraille a été percée pour y ouvrir des vitraux colorés, donnant sans doute sur des chapelles. Mais, malgré ces ouvertures, la façade reste austère, et les autres fenêtres ne sont que d'étroites meurtrières ou archères, peu nombreuses, isolées sur cette masse de pierre. L'entrée, un double portail ouvragé, portant les marques des différentes divinités ici priées, des historiettes gravées dans la pierre, est entourée de deux énormes tours au toit plat et couvert. De lourdes et longues marches mènent à ce double portail typique d'églises chrétiennes. Des statues se dressent, fier, sur la façade, autour des portes. Des hommes austères eux aussi, sobrement vêtus, sont présents sur la volée de marches. Il s'agit de membres de la maison commune. VOus entrez. RDV en "MAison commune".
http://lescampagnes.forum2jeux.com/Sudolphor-c1/Vivre-a-Sudolphor-f14/Maison-commune-de-Thorm-Thyr-Ilmater-et-Kelemvor-t103.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bayet de trencavel à Sudolphor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bayet de trencavel à Sudolphor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Vivre à Sudolphor :: Vivre à Sudolphor-
Sauter vers: