Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

 

 le Mesnil

Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Admin
Jérôme


Nombre de messages : 230
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 21/08/2006

le Mesnil Empty
MessageSujet: le Mesnil   le Mesnil Icon_minitimeDim 2 Jan - 3:05


Un chemin descend vers un village, niché au milieu de forêts, entouré de collines de faible hauteur, et de champs cultivés. En haut de deux des collines boisées se dressent des tours de guet de bois. Le chemin passe entre des champs et des forêts exploitées, puis il enjambe un petit ruisseau, le Coq. A ce moment on voit les premières chaumières, à main droite, et des vergers à sinistre.
Le chemin, passe entre quelques chaumières pauvres proches de la hutte et quelques champs, descend vers une seconde rivière, plus importante, le Floch, que l'on franchit par un pont fait de pierre cette fois et recouvert d'une toiture de bois. La rivière est un petit peu encaissée entre deux ravins aux abords boueux. En passant sur le pont, à main droite mais sur le rivage opposé, on distingue une construction couverte au bord de l'eau : un lavoir.
De l'autre côté du pont, une place, avec en son centre un puit. Le puit est entouré d'un petit espace dallé pour éviter de patauger dans la boue. Sur cette place se trouvent les principaux bâtiments du petit village : une taverne auberge directement en face du pont ; à main gauche, un temple dominant un cimetière. Quelques autres bâtiments en imposent aux petites chaumières mal entretenues qui forment l'essentiel du village. Une grange commune, dans une maison d'apparence plus solide, et constituée de pierres.
De la place part un chemin pavé qui mène au Mas, un bâtiment fortifié se trouvant sur un rocher dominant le Floch à l’Ouest dans lequel se trouve l’administration des routes.

le Mesnil Byimsf

Sur la droite, un peu à l'écart, des bâtiments sont repérables : la forge du maître Vulakn He’stan et le moulin proche de la rivière.
Des chemins partent de la place du village. Des enclos accueillent quelques bêtes, mais l'essentiel vaque sur les vaines pâtures, dans le village même, vaguement surveillées par des enfants. On y pratique l’assolement triénnal :
un sol de céréales d’été (ensemencé au printemps d’avoine ou d’orge);
un sol de céréales d’hiver (ensemencé en automne de blé, de seigle ou de froment et parfois de légumineuses);
un sol de jachère.
La population est essentiellement aux travaux de champs bien que quelques potiers soient reconnus pour leurs émaux et leurs céramiques dont le plus célèbre est François de St Etienne, un cinquantenaire débonaire et bon vivant père d’un fraterie 2 enfants et 5 neveux et nièces.

Le Capitoul est Janov Pelora, secondé par Gérold Dupasquier, artiste-poète et majoral en charge du commerce et de l’agriculture bien qu’il n’y connaisse rien.

La garde est assurée par un corps de miliciens financé par le culte de Kossuth, des Chevaliers du Dragon de Feu sont les croisés de Kossuth. Ils sont chargés de protéger les sites sacrés et de mener les nombreuses croisades décidées par la hiérarchie. Leur chef est Hek’en, un cavalier redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
http://sudolphor.over-blog.com/
Jérôme
Admin
Jérôme


Nombre de messages : 230
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 21/08/2006

le Mesnil Empty
MessageSujet: le temple de Kossuth   le Mesnil Icon_minitimeDim 2 Jan - 3:06

Au Nord du Mesnil se trouve le temple de Kossuth
Kossuth est la "divinité tutélaire des créatures du Feu élémentaire et des personnes fascinées par la danse énigmatique et la force destructive des flammes [...]". Son culte connait une progression à "un rythme que certains trouvent inquiétant" et recrute "activement auprès des pauvres et des déshérités, offrant un programme de progression basé sur le dénit de soi. Les nouvelles recrues adoptent un style de vie ascétique". Il "fait preuve d'un enthousiasme (...] à accueillir les novices".
"Les prêtres de Kossuth choisissent le lever du soleil ou son zénith pour prier. Leur religion dicte que la flamme sacrée provient du sud, et ils procèdent donc à toutes leurs cérémonies et rituels en faisant face à cette direction [...] allumant d'immenses feux de joie et font de grands sacrifices". "Le feu et la pureté ne sont qu'une seule et même chose. La fumée est produite par l'air qui est jaloux du feu".
Le temple de Kossuth se dresse un peu au nord du Mesnil, sur le rivage Est du Floch. Dressée au bord de l'eau, elle est construite sur un amas rocheux, un peu en hauteur, surplombant le détroit d'une petite hauteur : plus en escarpement qu'une falaise. En dessous, une mince plage rocailleuse.
Elle a trois étages (au vu des fenêtres du moins) avec au sommet un bulbe où se découpent de larges ouvertures par lesquelles on voit constamment une flamme briller, sans dégager de fumée. L'ensemble est blanc, avec des décorations oranges et jaunes. A coté, un bâtiment rond au toit en forme de dôme repossant sur une colonnade circulaire. Ce bâtiment rond est lui même appuyé sur un logis plus bas, de deux étages, servant sans doute d'habitation et de dépendances au lieu de culte. Des brasiers sont en permanence allumés sur l'enceinte, et aux terrasses des étages de la tour. Un autre feu brûle au centre du bâtiment rond.
La tour est entourée d'une petite enceinte percée d'une entrée principale donnant face son entrée. Par cette première enceinte, en contournant la tour, on entre dans une enceinte annexe, plus basse, entourant les deux autres bâtiments. Un petit enclos sert à parquer des animaux de fermes, des moutons entre autre et quelques volailles, pour le quotidien du temple.
Mis à part quelques prêtres vêtus de manière ostentatoire, les personnes présentes sont plutôt des gens de petite fortune ou ayant renoncé à elle. Il semble que la plupart soit plus proches du monachisme que de la prêtrise. Non loin, on trouve bon nombre de mendiants, sans aveux, pauvres, ou petites gens auxquels ces prêtres vont régulièrement rendre visite.
Le désservant est Nem Toth, prêtre de Kossuth aidé de Dac’tyr, un moine laborieux et discret appartenant aux Disciples de la Salamandres
Revenir en haut Aller en bas
http://sudolphor.over-blog.com/
 
le Mesnil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mesnil
» Le Mesnil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: la baronnie de Triboire :: Le Mesnil-
Sauter vers: