Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1372 10e jour de la 2e décade du mois du Ches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: 1372 10e jour de la 2e décade du mois du Ches    Jeu 5 Juil - 3:46

Comme tous les matins, des centaines de fonctionnaires, de magistrats, libres ou esclaves, se pressent en cohortes avant l'aube pluvieuse. La garde d'élite termine sa prise de garde dans l'immense cour du Palais puis se répand lourdement dans le palais par petits groupes de trois.
Ensuite arrivent les hauts fonctionnaires, les nobles, et la foule de citadins venant demander des audiences, demander ou subir la justice, régler des conflits commerciaux, obtenir leur droit.... Tous les services d'un Etat sont assemblée dans les ailes encadrant la cour d'entrée.
Dans l'aile Ouest, à droite de l'entrée, les tribunaux ouvrent à l'heure prévue, après que les prières rituelles à Tyr aient été prononcées devant les statues magistrales qui ornent la façade de cette partie du bâtiment. Alors les magistrats entrent sous la longue colonnade longeant la façade et pénètrent dans leurs offices.
Au fond de la cour, dans l'angle sud ouest (toujours à droite) on se presse car va s'ouvrir le procès du noble déchu Brogan de Castelnouveau du fief des 4 Vallons. Les "petites gens" veulent voir cela, car il est rare que l'on juge publiquement un noble.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Mer 11 Juil - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Tôt le matin AL ARKEN   Jeu 5 Juil - 18:10

Tôt le matin les Maitres conseillers arrivent et se dirigent chacun en direction de leurs quartiers dans le palais, pour recevoir leurs magistrats respectifs et s'enquérir des affaires en cours. Les Maîtres Makar Al Turan (Maître chargé des relations extérieures), Carlius Bordian (Maitre conseiller diplomate), Kamis Bellevoix (Maître conseiller grand sénéchal des armées) se rencontrent, escortés de leurs hommest et conseillers ou fonctionnaires.

Arrivée, rare et d'autant plus notable, celle de Sukan Al Arken, grand protecteur du culte de Waukyne en la cité, commerçant de son état, représentant dit-on de toute la bourgeoisie commerçante de la cité. L'homme demande une audience auprès des maîtres conseillers, et en particulier du "commis chargé de la sécurité intérieure". Sukan Al Arken, imposant, est escorté d'une compagnie aussi importante que celle des Maîtres Conseillers... si ce n'est plus.

L'arrivée de l'homme n'est pas discrète. Les gardes d'élite s'écartent sans problème. Le notable annonce clairement, au centre de la cour intérieure du palais, devant le petit peuple assemblé : "Nous exigeons de rencontrer les Maîtres conseillers Kellmaster, Bordian, Heura, Sylvanus. Vous priez ces messieurs de venir en la chapelle de Waukyne en l'aîle Est".

Sa demande semble être prise au sérieux. Il prend place au sein du bâtiment dédié aux bourgeois et commerçants et aux relations avec les Conseillers. Par convenance aucun d'eux n'est présent directement, et arrivent donc leurs représentants mutuels. Ils sont dirigés par Teugman Bahan, représentant de Carlius Bordian, et ce jour des autres représentants des autres Conseillers, qui déclare : "Nous vous écoutons, noble Al Arken". Le Maître conseiller chargé de la sécurité intérieure, Kellmaster, est lui représenté par son frère chargé des prisons, geôles et portes de la cité.

Sans attendre l'imposant Al Arken prend la parole :
'Mes amis et nobles conseillers - il ne dirige même pas son regard en direction des représentants des Maitres Conseillers, prenant simplement acte de leur présence - depuis des semaines maintenant la paix et la sécurité ne rayonnent point en la cité. Vols multipliés, port d'arme autorisé en la cité, attaque du quartier de l'Orangeaie avec usage de magie interdite, massacre dans le quartier des estudians, combats répétés et avec usage de la magie au sein du quartier du vieux port, interventions tardives de la milice, phénomènes étranges et à peine jugulés dans un temple abandonné du quartier de l'Arène, et surtout implantation d'un pseudo guilde de voleurs dans le quartier du port. IL va sans dire que la confiance que l'association bienveillante des notables et commerçants porte aux autorités de la cité se trouve ébranlée, et je suis là pour en témoigner. Rappelons que la cité de Sudolphor ne tient son "individualité" vis à vis de la Porte sublime de Portcalim que par sa capacité à ordonner les relations commerciales avec l'Est et le Lac de Vapeur. Nous commerçants sommes heureux de l'envoi de Abn An Mor Ibn Parchen en direction du Lac de Vapeur pour se porter en bouclier face à l'avancée possible des troupes de Baine et de Mintar. Mais nous constatons que cette sécurité n'est pas de mise en la cité aux 1000 minarets. Nous demandons aux Maîtres conseillers d'assurer cette sécurité propice au commerce sur lequel s'appuie l'indépendance de la cité. Les temps funestes de l'indépendance sont passés, et ne doivent pas revenir au commun. Mais si jamais le désordre et l'anarchie devaient se poursuivre, alors le consortium devrait se tourner vers une autorité supérieuse capable d'assumer réellement le bien être du commerce et donc de la cité de Sudolphor.

L'homme se penche, prend un jus de fruit à côté de lui, le boit, regarde les représentants des maîtres conseillers, attend que quelques représentants des familles nobles profitent de sa pause pour prendre place. Puis il reprend.


"Les gangrènes de la Guilde dite Masquée ou dite du Masque ont été écartées il y a des années, maintenant plus de dix ans, le combat contre les sectes étrangères a été remporté, le combat contre le Sang a été mené à trois reprises et rempoté. Son regard se porte directement en diection du jeune Kellmaster. Ces combats ont constitué des avancées significatives dans l'établissement d'un commerce serein entre Calimshan, le Lac de Vapeur, les Royaumes, et les membres de la mer proche... Nous entendons que l'équilibre précaire sur lequel reposent nos commerces soit assuré. Nos contacts en Calim nous ont clairement indiqué une chose : si l'équilibre actuel n'est pas maintenu, alors Porcalim devra rétablir l'ordre, y compris et entre autre par la force.

Le représentant des Bordian ainsi que d'autres, approuvent. Al Arken dresse sa masse au dessus de la foule et ajoute :

" La fédération attend : que les meurtres soient stoppés, que l'ordre règne dans tous les quartiers, que la justice démantèle la nouvelle guilde séante au port. La fédération annonce que si l'ordre habituel et propice à l'assurance de notre commerce n'est point assumé par la cité alors nous allons mander l'autorité supérieure, Calimshan. Et donc il sera terminé de l'indépendance la cité Maintenant les Maîtres conseillers sont au courant. NOUS attendons leur réponse.


_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Mer 11 Juil - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Kellmaster Teugman Bahan et Al Arken   Ven 6 Juil - 17:38

Kellmaster se dresse avec respect et indique :
"Vous ne pouvez dire que la sécurité n'est pas assurée car....

Al Arken se dresse et accuse :
- Je ne peux pas dire... Ah je ne peux pas dire...Et les rumeurs concernant l'éventuelle résurgence de la Guilde masquée, je ne peux rien dire ? Et la fameuse du Cadena, vous n'en avez pas entendu parler ? Et les attaques au port, à l'Orangeaie, et le désordre dans la péninsule avec des morts qui marchent ? Je ne peux pas en parler ?!

Teugman Bahan (au service du Maître Conseiller Carlius Bordian)


Il tourne son regard vers Teugman Bahan et l'interpelle :
- Teugman Bahan, je dois rencontrer le Maître conseiller Bordian...
- Je le représente ici et...
- ... et rien du tout. Les commerçants des Royaumes frontaliers, ceux de Saelmur, d'Ankhapur, de Yhep... bon je ne poursuis pas la liste... redoutent un blocage du détroit par notre flotte. Nous leur devons des explications. Que fait votre Maître conseiller (d'un geste il fait taire Teugman Bahan qui allait répondre) ? La route longeant le littoral du Lac de Vapeur est bloquée à Mintar, ne restent que les voies maritimes et la présence de la flotte d'Abn An Mor.... oh ne faites pas l'innoncent, vous savez très bien que ses pratiques sont controversées et qu'il rançonne plus qu'il ne protège ! Donc la présence de la flotte inquiète au plus au point nos amis commerçants du Lac et des Royaumes frontaliers. Je dois voir le maître conseiller. Tashalar et Lapaliiya s'inquiètent à leur tour. Nous devons rendre réponse.
- Vous le verrez, fait Teugman Bahan en s'inclinant.
- Bien, je vais de ce pas aux affaires urgentes, et nous nous verrons, Bordian, Kellmaster et les autres en début d'après midi. Pour l'instant venez avec moi Teugman, je crois que votre maître est occupé ce matin.

Tout le monde se lève. Teugman Bahan s'en va avec Sukan Al Arken. Kellmaster se dirige vers la sortie et prend la direction de l'aile de la justice du palais, traversant la cour de façon pressée.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Mar 10 Juil - 3:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Cour de justice   Sam 7 Juil - 13:22

La Cour de justice ouvre ses portes.
L'immense salle circulaire ouvre ses deux grandes double portes à la population curieuse et pressée. Au centre de la pièce se tient bientôt le prévenu, amené par des gardes d'élite d'une troisième porte massive et lourdement ferrée. Les juges prennent place face à la foule, de l'autre côté, sous l'autorité de Tyr dont une statue domine la salle.

A l'étage des notables et personnalités s'installent.



On distingue entre autre Maître Carlius Bordian, qui semble d'assez bonne humeur. Il est rejoint par Maître Sylvanus escorté de son habituelle servante. Sylvanus prend un siège rapidement, et sa servante se place derrière. Bordian vient le saluer avec déférence. Les hommes échangent quelques mots. Valérius Kellmaster arrive à son tour, et discute avec politesse avec chacun de ses notables aînés.

Plus bas la salle se remplit à toute vitesse, et l'Inquisiteur commence à faire taire l'assemblée pour présenter les juges , puis l'accusé, et annonce qu'il va lire les actes d'accusation contre le chatelain de Castelnouveau.

Dans la tribune arrive Domna Clarimonde Heura qui va prendre place entre les Maîtres Sylvanus et Bordian qui la saluent. Elle ignore totalement le salut respectueux de Valérius Kellmaster. Alors qu'en bas les actes d'accusation sont lus par l'Inquisiteur, entre en tribune le Maître conseiller Makar Al Turan qui vient prendre place à son tour. Encore plus tard arrive Claudius Kellmaster qui salue les notables et nobles présents avant d'aller prendre place aux côtés de son frère et de l'entretenir à voix basse. Rapidement Sylvanus semble s'assoupir. Les autres personnalités suivent la déroulement du procès avec une certaine attention (toute relative pour Kellmaster qui écoute son frère).

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Procès de Brogan de Castelnouveau   Mar 10 Juil - 3:37

La foule est donc assemblée, curieuse et enthousiaste pour assister au procès.
Les juges demandent le silence et entament brève prière publique à Anachtyr le Dieu Manchot qui se conclut par la formule traditionnelle ouvrant un procès et chaque séance :
"Révélez la vérité, punissez les coupables, redressez les torts et soyez toujours droit et juste".
Le "Livre des Condamnations", un imposant volume marqué du symbole  de Tyr, est avec cérémonie déposé sur un écritoire, pour être vu par la foule entière.
Les juges et les greffiers prennent alors place. Le président du procès reste debout et se présente :
- Incmar de Tulmon, maître Inquisiteur, Haut Juge.


Il cède alors la parole au second Inquisiteur, Haut Juge.

Le second inquisiteur présente le prévenu :
"Brogan de Castelnouveau dit des "Plaines étincellantes", seigneur des Quatre Vallons, veuf, père de deux enfants, Rsan et Brunehilde de Castelnouveau."

Le troisième juge présente les chefs d'accusation. Brogan est accusé d'avoir en son fief laissé se développer une confrérie oeuvrant pour Baine. En conséquence Brogan est accusé d'avoir abandonné la gestion d'un fief à lui confié et d'avoir laissé des sectateurs de Baine lever des troupes de morts pour rejoindre ensuite l'armée qui se lève dans le Nord-Est. Les chefs d'accusation sont donc : abandon de fief et haute trahison.

Viennent ensuite plusieurs explications.
L'île située au milieu des marais qui se trouvent entre les quatre villages des Quatre vallons a abrité une confrérie de Baine qui en toute tranquillité, a levé une troupe de morts, dépouillant en grande partie et sans être inquiété les cadavres de l'île en question, et parfois les cadavres des cimetières des villages voisins. La troupe n'a pas été inquiétée jusqu'au passage d'aventuriers qui passaient par là et qui ont combattu dans l'île en question.

Ce sont ces aventuriers qui ont prévenu les autorités de la ville. Face à l'absence de réaction de certaines autorités de la cité le Maître Conseiller Carlius Bordian a alors envoyé son second, Teugman Bahan. Teugman Bahan et ses hommes ont alors constaté que le fief n'était effectivement plus géré et ce depuis des années, et constaté effectivement la levée des morts dénoncée par les aventuriers.
En conséquence Teugman Bahan a temporairement retiré toute autorité au Seigneur du Fief. Constatant l'absence d'héritier autre qu'une fille seconde en naissance, il a confié la gestion du fief à son second, le chevalier Kaen le Brave, puis est retourné en Sudolphor pour obtenir une décision de justice officielle.

La décision prise par les autorités de Sudolphor :
- arrestation de Brogan Castelnouveau dit des Plaines étincellantes et transfert à Sudolphor pour jugement, jugement ayant lieu ce jour.
- en l'absence de tout héritier officiel, confiscation du fief alors cédé à Aden Delmas, noble diplomate de la cité de la famille des Delmas du Cormyr.
- assignation à résidence de Brunelhide, fille de Brogan, à jouissance de ses appartements et de ses serviteurs, sauf hommes d'arme.

A cet ensemble d'accusation, Brogan, lorsqu'il est interrogé, bredouille, bafouille, tente vaguement de nier avant finalement d'avouer, constatant les évidences. Le vieux et rustre guerrier a toutes les difficultés à se défendre, et n'y met pas beaucoup de coeur.

Au bout de plus de deux heures, le Haut Juge Incmar de Tulmon annonce que le châtiment demandé est :
- peine de mort immédiate pour haute trahison en faveur de l'ennemi de Mintar.
- haute trahison au profit d'un culte religieux ennemi de la cité, devant servir d'exemple à tous ceux qui voudraient en Ville et en province relever le culte de Baine.
- déchéance de toute noblesse, dépossession de la famille de ses biens et revenus en raison de l'incompétence à gérer un fief concédé par la Ville,
- la peine de mort sera appliquée par pendaison suite à la déchance de toute noblesse. La hache ou l'épée ne pourront être demandées.

Des murmures, effarés, ou satisfaits parcourent la foule. Mais bientôt on semble aussi protester un peu. Puis quelqu'un accuse la justice. Les gardes d'élite se tournent vers la foule au cas où. Finalement quelqu'un encore crie que Brogan est noble, et qu'un noble ne peut être jugé que par une Main de Justice alors que Incmar n'est que Haut Juge. La foule gronde. Les juges s'interrogent pendant ce temps, se consultent pendant que la foule discute et se dispute. Certains crient "à mort", d'autres "Main de justice " !

Finalement Incmar de Tulmon frappe avec son marteau sur son bureau et fait revenir le silence.
Incmar de Tulmon annonce avec une certaine majesté que, effectivement, étant donné que la mort est en jeu, que l'auteur avéré de crimes odieux et démontrés est de noblesse, le châtiment ne sera prononcé que le lendemain, sous l'autorité d'une Main de Justice, qui sera celle de Niphran Lefort.
En conséquence la séance est suspendue et reportée au lendemain, mitan de matinée, 11e jour de la deuxième décade du mois du Ches.
L'accusé est reconduit, assez surpris, dans la partie donjon de cette aile du palais.
La foule est priée de se retirer dans le calme.

La foule commente avec ferveur ce rebondissement, la plupart se réjouissant à l'idée d'assister à la poursuite du procès le lendemain matin.  Elle quitte lentement le lieux, certains restent un peu pour discuter dans la salle qui reste ouverte, démontrant ainsi que la justice est transparente et aux yeux de tous.
Les juges discutent entre eux de façon paisible. Des clercs et greffiers viennent prendre les documents et minutes du procès.

Fonctionnaires de justice et des archives :

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).


Dernière édition par lolo le Dim 18 Oct - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 46
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Les Maîtres conseillers   Mer 11 Juil - 17:20

La salle de haute justice se vide peu à peu.
Les galleries où se trouvaient les personnalités se vident elles aussi.

Makar Al Turan (Maître chargé des relations extérieures) cherche quelqu'un du regard. Il est rejoint par Sylvanus qui lui dit :
- Et bien voilà un procès des plus instructifs.
Puis il constate que son interlocuteur n'a rien suivi, étant resté assoupi l'essentiel du temps. Sylvanus lui demande justement :
- Alors, quelles conclusions ?
Makar Al Turan lui indique de son habituelle voix lourde :
- Je crois qu'il va falloir que nous, Kamis Bellevoix et moi, ayons une discussion sérieuse avec Carlius... Mais il est parti brutalement.
- Sans doute, fait Sylvanus...
Les frères Kellmaster s'approchent.
Sylvanus et Domna Clarimonde Heura s'en vont ensemble.
- Beau procès, fait encore une fois Sylvanus... dommage que ce soit déjà terminé.
Domna Clarimonde Heura le regarde d'un oeil effaré et ajoute :
- Procès sans intérêt aucun. Vous savez qu'il se poursuit demain ?
Sylvanus lève un oeil surpris en sa direction. Clarimonde reprend :
- Pour une fois les Kellmaster ne sont pas mêlés à ce désordre. Cela nous change donc du quotidien. Finalement je vais peut être revenir demain...
Elle quitte les lieux avec Sylvanus pendu à son bras, après avoir écarté l'habituelle suivante de ce dernier d'un geste froid.
Pendant ce temps Makar Al Turan, visiblement énervé, ordonne a certains fonctionnaires de réunir rapidement Bordian et Bellevoix.

_________________
M'avertir SVP par MP si une des illustrations disparait du site. Merci par avance (donnez moi l'adresse de la page ou du post).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1372 10e jour de la 2e décade du mois du Ches    

Revenir en haut Aller en bas
 
1372 10e jour de la 2e décade du mois du Ches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Quartiers de Sudolphore :: Enceinte extérieure :: Quartier du palais des Conseillers :: Palais des Conseillers-
Sauter vers: