Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles

forum des campagnes des copains de Bourg
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: On frappe...   Ven 26 Jan - 5:03

Un prêtre d'Oghma arrive au palais en sueur...Demande d'assister à l'audience qui se déroule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Ven 26 Jan - 5:37

Quand Clarimonde s'adresse à Mékaré, PSIRONE s'écrie :
"Mekaré! je me rappelais plus du nom. Faut dire j'ai plus la mémoire des visages...ou des têtes. Ca dépend s'il est vivant ou pas."

Après que Klasitech ait repris Clarimonde, après quelques instants de silence tendu. PSIRONE lui répond d'un air rustre :
"Merci du compliment mais vous allez me faire rougir comme une p'tite pucelle qui se faire monter par un centaure"
Et il rigole à sa blague qu'il juge semble-t'il très drole.
Au passage des serviteurs, il prend une grosse chope, quelques gros fruits qu'il pose sur le banc à côté de lui. Il lève sa chope à l'adresse des 2 conseillers, ne manquant pas de faire tomber quelques giglettes par terre, et se tourne légèrement vers Clarimonde pour lui en adresser une moins brusque. Il commence à boire en refaisant face à la fontaine.


"Alors on était dans les sous sols, avec un crâne, une statue de plus de 10 m de haut avec une ceinture de crânes et le début des emmerdes. On a failli crevé à cause d'un gaz que le crâne à lacher. Et chai pas c'qui a pris à ces 2 idiots, le cartographe et le mercenaire, mais ils ont commence à vouloir me frapper et à se frapper entre eux. D'ailleurs je sais plus si le mercenaire est pas tombé. Il pouvait pas attendre qu'on soit remonté. Le cartographe, il était vert de rage de pas avoir pris le crâne. "
"Après ca, on nous dérobé ce foutu crâne. On a su que le voleur avait pris un bateau pour Shalimar. Comme ceux qui avaient essayé de nous arrêter Alors on a suivi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Frère Gros Sommeil   Ven 26 Jan - 15:14

Un homme est approché, entre des gardes et ce qui semble être un magister de la ville, identifiable à sa toge blanche ornée de vert de d'or.

- Celui là prétend être un certain Frater Grovius, et dit avoir entrevue avec vous. Fait l'un des gardes. Sur ce, il pousse l'homme en question en la direction du kiosque sous lequel vous vous reposez, à l'ombre. Il dit qu'il s'est endormi, la belle affaire, et a manqué son rendez vous.

Tout le monde jauge l'homme en question, qui semble bien être Frater Grovius. Kasitech et Clarimonde demeurent silencieux. Sylvanus interroge Mékaré du regard.

- Il s'agit de l'homme nommé Grovius, lach-t-elle finalement, je l'ai déjà rencontré avec ses deux compagnons. Et elle retombe dans son mutisme.

- Ainsi vous êtes Grovius le prêtre, fait Kasitech..... et la politesse divine vous autorise à dormir lors même que vous êtes convié à une entrevue avec les représentants de la cité ? Votre dieu n'est-il point celui de l'inspiration, entre autre... VOus seriez bien inspiré d'être présent au moment où vous êtes convié, et bien inspiré que les talents oratoires qui sont à ceux des vostres puissent, en reprenant le flambeau du récit en cours, nous faire pardonner la méchante offense qui vient de nous être fait. Exprimez vous donc, prêtre.

Le ton est sec et sans appel. Kasitech est debout, attendant sur le seuil du petit bâtiment. Les nains ne bronchent point. Clarimonde, sans même adresser un regard à l'intru, éclate un raisin entre ses petites canines, répandant le jus rouge sur ses lèvres. Sylvanus attend lui aussi, sans marquer aucune considération. Mékaré remet, avec négligence, en place, le tissu couvrant en partie ses cuisses.

MD : Fabien tu dois : dire ce que tu as à dire, décrire ce que tu fais, ou ne fait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Sam 27 Jan - 0:44

PSIRONE se tait et après la remarque cinglante du conseiller, il regarde tour à tour Grovius, les nains et les conseillers.
Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Dim 28 Jan - 2:53

Après un dizaine de secondes d'attente, ne voyant rien se passer, PSIRONE se lève et se dirige vers frère Grovius en disant.
"Notre Grovius n'est pas très action. Il serait plutôt là à oberver."
Sur ces mots PSIRONE se place à gauche de Grovius et dit :
"Mais il a pas son pareil pour dénicher des informations dans ces poussiéreux livres".

Et sur ces mots il met une grande claque sans ménagement sur le dos de Grovius et garde la main sur sa nuque. La claque sur le dos de Grovius lui fait courber l'échine et la main lui esserrant la nuque semble le maintenir en position. Puis avec un sourire "à la Psirone", il met "délicatement sa main sur la main droite de Grovius qu'il serre jusqu'a ce il amène de bonne ou de mauvaise grâce sa main droite sur l'épaule gauche.

"hein Frère Grovius, .... HEIN FRERE!..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: MD : continuez   Dim 28 Jan - 12:37

MD / Continuez à jouer ici, Pierre et Pit, car si on attend, cela n'avancera jamais.... POursuivez donc la dicsussion sans attendre les retardataires, moi j'ai des trucs prévus pour vous une fois discussion terminée. Et je pense que Psirone peut causer tout en tenant un petit prêtre entre ses grsosses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Dim 28 Jan - 13:23

Frater suit le mouvement imprimé par la poigne de Psirone et s'incline vers les conseillers. Après avoir fait ce que semblait attendre Psirone de lui, il attend jusqu'à ce que psirone l'ai lâché pour parler...

"Je suis bien Frater Grovius, et je vous dois des excuses sincères pour mon comportement et mon grand manque de politesse...J'ai été retenu ces derniers temps par des affaires de bien peu d'importance à vos yeux, mais qui m'ont épuisé, ce qui fait que j'ai manqué tant de choses ces derniers temps. En voulant réparer ma première erreur j'en ai commis une deuxième en voulant rattrapper mon retard et en arrivant ici comme un va-nu-pieds! Puissiez vous me pardonner...". Je suis maintenant à votre entière disposition et tâcherai de ne plus manquer au respect qui vous est dû..."

Lorsque j'ai fini de parler je regarde humblement mes interlocuteurs. Je glisse aussi un regard gêné à mes compagnons.

AJOUT MD/ Les nobles semblent accepter les excuses, et Kasitech retourne s'assoir. Néanmoins, personne ne prie Frater Grovius de s'assoir à son tour, et il reste debout à l'entrée du petit kiosque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Dim 28 Jan - 15:04

Après que Psirone ai laché Grovius il retourne àa sa place, un petit rictus aux lèvres au moment où il boit quelques gorgées à sa chope. Après avoir reposé sa chope, il a toujours ce petit rictus au lèvre et ne manque pas d'en faire profiter sa voisine Clarimonde en tournant légèrement la tête vers elle.
Une fois Frère Grovius installé . IL semble réflechir quelques instants et reprend :


« On en était au moment où on a appri que le voleur du crâne était un prêtre. Le voyage en mer a été sans gros problème je crois. Pas comme la dernière fois où on avait pris le bâteau avec Grovius et qu’il a coulé en pleine mer. Bref en arrivant à Shalimar, ya cet Ebon Térura qui voualit absoluement nous enrolé pour qu’on le sauve de ses tracas. Pour nous convaincre, il nous a même présenté à un sultan … un dénomé Horjan quelque chose. Moi, je me souviens plus de la sultane, héhé. C’était une rencontre organisée mais secrète. Vous savez, pour qu’on évite de savoir que c’était lui qui demandait qu’on arrête le trafic du sang. Il voulait pas prendre de risque le gars. C’est pour ça d’ailleurs qui nous a embauché.

Et pis dans cette soirée, on a croisé votre ambassadeur. Un dénomé Heyrall Von Pierce. C’était un ancien aventurier qui accompagnait des cartographes de Sudolphor. Il était retiré des aventures. Tiens d’ailleurs il a été retiré tout court ,on verra ça plus tard. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Dim 28 Jan - 16:04

« Donc à Shalimar, on a su que le bâteau amiral sur lequel était monté le voleur du crâne avait eu son équipage massacré. Ceux qui ont trouvé le crâne sur le bâteau l’ont confié aux prêtres de Lathandre, dans un temple près de Shalimar. La belle affaire, tout le monde dans ce temple a été massacré. J’ai pas besoin de vous dire partout où le crâne passe, tout le monde y passe. Y avait une foutue malédiction sur ce machin. Fallait être sacrément fort pour y avoir résisté. Nous on l'a été.

Alors dans ce temple il y a eu un seul survivant. Granshmi de Lumyaa . Son frère» Et il fait un signe de tête en direction de Hans.

« Granshmi de Lumyaa s’enfuit avec le crâne. Et ils l’ont suspecté d’avoir fait ce massacre. Avec la malediction du crâne qui sait ? Et comme il se cachait dans la ville, et que des meutres bizarres ont commencé, ils ont aussi cru que c’était lui le meutrier. Granshmi a su que son frère était là et lui a donné rendez-vous dans une auberge, l’auberge du Tigre je crois. Mais il a été tué et le crâne lui a été volé. Tué par un certain Lohen Jendos. Fallait tout reprendre pour retrouver ce foutu crâne. Ce Jendos se serait caché sur la jonque d’un voleur. Mais quand on l’a retrouvé, il était déjà mort. On avait vraiment pas de chance. Et le crâne bien sur, disparu. Apparemment, c’était un coup du Kamadan doré qui avait mis sa tête à pris. »

« Un peu énervé, on est rentré à notre auberge. Et devinez qui était là pour nous espionner avant de nous assassiner ? Vous trouvez pas ? :xCette saleté de moine assassine ? On peut dire qu’elle avait des couilles celle là pour se repointer une seconde fois. »

La tension dans la voix de PSIRONE commence à monter. Le souvenir de ce moment le rend un peu plus actif sur le banc. Il a les veines gonflées et serre les poings.

« Mais elle a préfèré encore une fois fuir comme un kobold qui a perdu sa tribu. On peut pas dire qu’on ait été mou, et pourtant elle a réussi à nous échapper. Deux fois qu’elle nous échappait. :evil:Vous pouvez pas savoir comme ça m’a mis en rogne »

Sur cette dernière phrase, PSIRONE est visiblement énervé. Il serre le poing et cherche chose à prendre. Prend un fruit qu'il avait posé à côté de lui et le dresse devant tout en se parlant à lui même

"Il me fallait juste un instant pour l'attrapper, et la pulvériser"

Et à ces mots il écrase dans sa main le fruit faisant dégouliner le jus sur sa main. Au début, cela ne semble pas le gêner. Il se passe quelques instants où il reste à regarde cette bouillie de fruit.

Puis calmé, il en prend un morceau et le mange. Pose le restant du fruit, se lève et se dirige vers la fontaine. Alors que Psirone s'apprête à commettre un sacrilège en se lavant la main dans la fontaine, un serviteur, se tenant sagement prêt au service, tousse un petit peu, et lui tend un petit plat pour se rincer les mains. Psirone est d'abord surpris comme si une fontaine servait forcément pour boire ou se laver. Puis il trempe sa main dans le le plat du serviteur pour en rincer le jus. Il retourne s'assoir et reprend son récit :

"|Alors on a repris nos recherches..."


Dernière édition par le Lun 29 Jan - 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Lun 29 Jan - 3:43

Je me tourne vers Clarimonde

"Je suis Paladin de Heaume, le dieu Gardien."
dit-il en touchant son symbole

"Quelle est son importance ... ?
Durant le Temps des Troubles il était sur Toril, comme les autres Dieux,
mais lui, avec tous ces pouvoirs."

MD /

"Mais, demande Clarimonde, n'est-ce point Heaume qui a tué la déesse Mystra alors qu'elle tentait de rejoindre les plans ?Ce serait pour cette raison, qu'en récompense, il aurait gardé ses pouvoirs ? Pour avoir tué Mystra ! De même, je crois qu'en Maztica, le rôle de l'Eglise de Heaume n'est pas toujours cité en exemple.... Mais je dois me tromper, étant donnée mon ignorance en matière religieuse.. Je dois me tromper et vous avez sans doute raison...".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Lun 29 Jan - 3:47

Quand Psinore parle de mon frère,
un voile de tristesse tombe sur mon visage

je fermes les yeux et prie

"que Lathandre éclaire son chemin
et que Heaume l'accueille en sa sainte garde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Lun 29 Jan - 12:43

Grovius attend quelques instants avant d'aller s'assoir. A nouveau, il attend avant de grapiller quelques aliments à droite à gauche. Tout en grignotant, il écoute la suite du récit qui lui rappellent bien des souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Lun 29 Jan - 16:13

« Après ça on a laissé Grovius allé dans son paradis : les archives de la guilde de l’Eléphant Blanc. Mais il pouvait pas nous ramener simplement comment et qui fabriquait le sang. Non, il a fallu qu’il trouve que toute cette histoire de crâne tournait autour d’un ancien culte, celui de Tigra, ou Kali c’est comme vous voulez. Il était lié à la tribu du Crotal, une tribu des jungles qui a dominé jadis toute la région et qui avait créé la Guilde du Crotal. Cette guilde de voleurs devait aller voler tout ce qui concernait la magie et la connaissance dans le monde entier. Mais ils ont commencé à écouter les dieux et la guilde s’est transformée en une organisation très redoutée de prêtres maléfiques et de moines assassins. Quand les autres tribus en eu assez de la domination de la guilde du Crotal, ils sont allés combattre la déesse du chaos et du mal. Ca s’est passé sur le lieu du champ mortifère. Les bienheureux nous ont dit que c’était le paradis sur terre. Les bienheureux, c’était des illuminés qui nous disaient de quitter nos armes et de revenir à la terre. Pfu il est toujours assez tôt d’y retourner… dans la terre (copyright quelqu’un de connu). Alors les tribus ont envoyé pour combattre la déesse 9 champions. Ils ont tué la déesse mais à quel prix. Ils ont pas été tué, pire, ils ont été maudits et leur âme emprisonnée. Emprisonné dans quoi ? … Dans 9 crânes bien sur »

Sur ces mots PSIRONE porte sa main à sa ceinture comme pour prendre quelquechose. Mais il se ravise s'apercevant que ce qu'il cherche n'est plus là.



« Ces crânes ont été dispersé dans le monde et caché dans des lieux secrets de la guilde, comme celui sous Sudolphor, celui de tout à l’heure, OK ? Et bien sûr, ils ont tellement bien caché ces crânes, qu’ils les ont oubliés. Jusqu’à ce que la déesse se réveille et qu’elle fasse en sorte que des pions les lui ramène. J’aime pas ça . Etre un pion. Grovius a même appris que quelqu’un cherchait les crânes, un nécroman, un certain Gondarhim. Il avait beaucoup voyagé pour ces recherches. Il paraît qu’il était même aller jusqu’à cette soit disant vallée du paradis. Il voulait retrouver d’anciennes reliques. Et le pire de tout, c’est qu’il a retrouvé un des crânes et des ossements dans un ancien temple de Baine. »

« Y avait déjà assez de bordel avec un crâne dans la nature, alors 9, je vous laisse cauchemarder. »



« Mais attention pendant que Grovius était au septième ciel au milieu de ces parchemins et de toutes ses histoires, on a pas dormi. Bon d’accord, on a du utilisé d’autres moyens pour avoir nos informations. Je sais plus si on les a payés ou si on a torturé pour avoir celle là ? Enfin c’est sans importance »

:| Les dernières remarques de PSIRONE ont été dite sur un ton tout a fait neutre, sans regret ni plaisir dans la voix.

"Ce qui est important, c’est qu’on a trouvé une piste sur les lieux de trafic du sang. Elle menait à une fumerie, le Lotus doré. Dans le même temps, les bienheureux nous ont laché le moyen d’atteindre leur paradis , la source de tout. Il fallait passer par Kalimvran.»



Dernière édition par le Mar 30 Jan - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Les nobles.   Lun 29 Jan - 16:22

- Merci de tous ces détails, messire Psirone.... Vous êtes un puit de sagesse, à ce qu'il semble, indique Sylvanus.... Décidément, les gens du nord sont pleins de ressources, et il est évident que vous ne déméritez point d'une récompense que vos dires accroissent sans cesse...

- Et dire que la sagesse et la connaissance sont domaines d'Oghma, murmure Clarimonde, d'une manière audible que ne masque que l'apparence de confidence personnelle qu'elle se ferait à elle même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Mar 30 Jan - 5:18

Grovius se tourne poliment vers Dame Clarimonde, il ne paraît nullement vexé par sa remarque. Sur le ton le plus doux et un brin ironique il répond:
Mais Oghma n'en a pas non plus le monopole et sait toujours apprécier les valeurs des autres à leur juste mesure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Mar 30 Jan - 13:46

"Un puit de sagesse!!!" Et PSIRONE éclate de rire. "Un puit de sagesse. Non, je laisse cela aux penseurs. "Le ton de sa voix redevient rude et sérieuse"SI nous avions cette fameuse sagesse, on ne serait jamais parti dans ces aventures macabres. On aurait attendu que ça passe. Non, ce qui permet de tenir,toujours, ce sont les trippes, la volonté et 1,2m d'acier bien trempé. C'est ça qui nous a permis de survivre."
"Et si je peux vous rapporter nos actes héoriques, c'est qu'on les a vécus et qu'ils ont marqué ma mémoire aussi sûr que les esclaves sont marqués au fer rouge pour qu'ils se souviennent de ce qu'ils sont. Et si je me rappelle autant de détails, et bien ..." Psirone regarde un peu partout à la recherche de l'inspiration. Mais il ne semble rien trouver.
Puis d'un ton plus ironique, semble t'il, il dit "Et bien peut-être que j'ai eu l'illumination de Heaume, ptêtre même d'Oghma, ptêtre même des 2. " A cette dernière phrase, il jette un coup d'oeil furtif aux deux membres du clergé qui sont ses compagnons.
Il se tourne vers Sylvanus avec un grand sourire: "Et pour la récompense, je retiens. Je saurai être à la hauteur de ce que vous pouvez promettre. Pour ça, comme pour les têtes de mes ennemis, j'ai une mémoire d'e sphynx".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Mar 30 Jan - 14:34

« Après avoir récupéré Grovius, on est allé lui et moi à cette fumerie du Lotus Doré. On s’est fait passé pour des clients. Ca été dur. On a quand même compris que c’était plus qu’une simple fumerie. Alors on y est retourné de nuit, plus équipé, plus nombreux et plus décidé. En entrant, on a tout de suite compris qu’on avait trouvé un repère de la guilde. Ben ouais après avoir réduit au silence les 2 gardes qui gardaient la porte de derrière en 2 passes d’armes , on est entré dans le repère. Et vu l’accueil déplorable qu’on a eu, ils avaient quelque chose à cacher. Alors on les a tué. TOUS. Enfin que ceux qui nous ont sauvagement attaqué. Tout le reste, on leur a rien fait. Ah ouais on a perdu le cartographe dans l’histoire. Je sais pas comment il est mort, je le voyais pas. Apparemment, il s’y sont pris à 2 contre 1. Quand je vous disais qu’ils étaient agressifs. »

« Dans le repère on A juste trouvé une femme. Une vraie beauté. Elle était prisonnière. Alors grands seigneurs, on l’a libérée. Elle nous a dit que c’était la favorite du chef de Kamadan Doré. Une chose qu’on doit lui reconnaître, c’est qu’il l’avait bien choisie. Elle avait été capturée pour servir d’intermédiaire entre le Lotus et le Kamandan doré. En effet, ce dernier voulait tout diriger et pour cela il lançait une guerre sanglante et folle contre toutes les organisations secrètes. Le Lotus Doré l’a compris et pour se protéger il s’est fait une prisonnière… de choix. C’était assez clair, le chef du Kamadan doré avait le crâne et ce dernier commençait à contrôler son esprit faible. Et il le poussait à s’attaquer à toutes les autres guildes. »

« Luna, la femme nous a emmené à la maison du chef du Kamadan. Mais quand on est arrivé, la maison était en feu et il allait se propager aux palais voisins. On voulait rentrer par la grande porte, les gardes nous en empêché. Luna nous a montré un passage dérobé. On allait pas se faire effrayer par un ptit feu de bois. Non par contre, juste avant d’entrer on a trouvé un homme qui venait d’être écorché vif. Vous voyez, on lui avait enlevé la peau comme si vous enlevait un collant. Sauf que lui ça a du lui faire mal. Ca devait lui faire encore mal quand on l’a trouvé car il était toujours vivant. Un truc bizarre, non ? Moi, j’prends les têtes. Mais le gars, il souffre pas. Parfois on peut boire un peu de sang, ou même manger un peu du cœur de l’adversaire. Ca sert à se nourrir de sa force. Mais là c’était autre chose. Un truc bizarre quoi ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Mar 30 Jan - 15:11



« En entrant on est tombé sur un petit morceau de paradis. Y sortait des zombies de partout. Y poussaient comme des plantes. C’qui a de bien chez les zombies c’est que c’est lent. C’qui est nul, c'est qu'y gueulent pas quand on les pourfend et ya pas de gerbes de sang. C’est pas très marrant, J’préfère quand j’tape sur des trucs vivants. C’est plus gai.

Bref on passe facile à travers et on arrive devant le chef du Kamadan avec le crâne dans la main. Et là, on a été touché par la grâce divine. Car en face de nous, on a retrouvé notre amie la moine, et l’autre Heyrall Von Pierce, votre ambassadeur. Il avait assassiné jadis l’ancien chef du Kamadan doré et pris discrètement sa place, à l’insu de tous. La moine était recouverte de morceaux de peau, la peau du ptit gars qu’on avait trouvé avant d’entrer. Elle essayait de prendre le crâne des mains du Pierce. Lui, il avait les yeux fous, il brandissait le crâne en essayant d’invoquer tout ce qui lui passait par la tête : diables, démons et mêmes des dieux mauvais. Il avait de la suite dans les idées vot ambassadeur. Bon, vous faîtes pas de soucis pour le Pierce. Il est mort maintenant. Tout comme la moine. Là je me suis fait plaisir. Mais avant que j’ai pu ramener un petit souvenir d’elle, l’incendie a pris de l’ampleur et nous a obligé à fuir. Il a tout détruit. Vous en faîtes pas ya pas de trace. Et là vous devez vous demander, ce qu’est devenu le crâne ? Et bien comme c’était un maillon clef vers la source du sang, on a eu la bonne idée de le prendre. »

« Comme on avait tué avec brio celui qui organisait le trafic de sang, on est retourné chez Ebon Terrura. Et là les tambours de la secte de Kali ont résonné dans la ville. Tout le monde était terrifié. Enfin quand je dis tout le monde c’est façon de parler. Un serviteur de Terrura qui avait été membre du Crotale a indiqué que les tambours proclamaient notre mise à mort imminente, et que une grande partie de la population, en fonction de pactes anciens, allait être concernés par votre mise à mort. Mort imminente Hum ! Terrura a donc organisé notre fuite. Il nous a mis le crâne dans un coffret pour qu’il évite de nous posséder. Alors on est parti avec le crâne pour Kalimvran pour retrouver Gondarhim et parce que c’était le passage obligé pour joindre la vallée perdue. »


« Au fait, maintenant que Pierce est mort, elles vont devenir quoi ses possessions ? Moi je pense que pour quelqu’un qui va être nommé citoyen et qui peut posséder quelque chose, recevoir les biens saisis de celui qui avait organisé le plus gros trafic serait un juste retour des choses . Mais bon , je ferai pas d’histoires si j’ai les biens de quelqu’un d’autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Sylvanus   Mar 30 Jan - 16:18

- Votre requête, ou plutôt, la passion que vous mettez à ne pas laisser perdre la richesse de notre cité nous touche beaucoup... Malheureusement, ce Von Pierce était un escroc, chassé d'ici pour des aventures peu glorieuses... il était allé faire fortune là où tout le monde lui fichait la paix. C'est seulement lorsque nous avons trouvé bon de renouer des relations diplomatiques avec Sudolphor que nous avons eu vent de lui. Comme nous ne voulions point envoyer d'ambassadeur, nous avons accepté sa demande de nous représenter là bas. Mal nous en a pris, et nous vous sommes reconnaissant d'avoir mis fin aux exactions de cette sinistre personne. Mais, il n'avait plus aucune possession officielle ici, et, hum hum... l'ancien maitre conseiller chargé de la sécurité de la cité, Maitre Vorloy, a mis fin aux agissements de nombre de personnes qui lui étaient liées, avant de... hum... cesser son activité. Mais, maître Psirone, nous ne vous inquiétez pas, nous sommes reconnaissant pour vos efforts passés, ainsi que vos efforts actuels pour nous compter vos aventures... Efforts qui sont tout aussi intenses pour vous que de trancher une tête, car nous avons bien compris que votre spécialité n'est point le récit, mais bien le combat, où vous semblez exceller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   Jeu 1 Fév - 2:46

Je me tourne vers Clarimonde

"La mission de Heaume était justement d'empecher les autres dieux de quitter Faerun pendant le Temps des Troubles.
Pour cela, le Dieu des Dieux lui avait laisser ses pouvoirs.
Mais...
Pourquoi croyez-vous que toute action doit avoir une récompense ?
."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Jeu 1 Fév - 4:32

Evil or Very Mad D'un très sinique : "Ton heaum, il aurait mieux fait de les laisser partir tous ces dieux, on serait bien mieux sans. On pourrait s'occuper de nos affaires tranquillement. Une petite guerre de territoire. Un ptit massacre parce l'autre se montre trop audacieux. C'est sain. Mais dès qu'il y a un dieu s'est toujours plus compliqué. Ils peuvent pas se faire la guerre ailleurs et nous foutre la paix".
"Et pour répondre à ta question sur la récompense, on vit pas tous de spiritualité. Et si on attendait ceux qui en vivent pour éliminer les opposants, faudrait en faire un élevage. Désolé de te dire, mais ici si tu veux quelque chose faut payer. La bouf, les armes et les femmes c'est pas gratuit."


Dernière édition par le Jeu 1 Fév - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: En attente.   Jeu 1 Fév - 13:04

Les nobles, compagnons et servants présents, attendent avec patience et intérêt la suite du récit.

"Messires, je vous prie de bien vouloir poursuivre votre récit.... MAis sans doute notre ami, Psirone, a-t-il la gorge sèche, et ses amis veulent-ils conclurent l'histoire de cette brillante expédition, avant que nous ne passions aux justes rétributions, fait Kasitech, approuvé du chef par Sylvanus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Jeu 1 Fév - 14:14

PSIRONE semble avoir oublié qu'il avait une bière à côté de lui et en prend de longues gorgées. Il reprend

Neutral « Pour rejoindre Kalimvran, on a encore pris le bateau en suivant la côte pour éviter les terres où en entendait les tambours en permanence. On avait aussi emmené Luna. Elle savait pas où aller et son maître était mort. Alors plutôt que de faire connaissance avec ceux qui nous suivaient à la trace avec leurs tambours, j’me suis occupé de faire connaissance avec elle. Voyage tranquille et relaxant. Hein Grovius. »

Neutral « En arrivant , on a perdu la trace du mage. Son bateau était encore là avec ses hommes mais plus de traces de lui. On avait perdu sa trace. Mais en plein milieu de la nuit, il est venu aux abords de l’auberge. Il cherchait à me faire sortir certainement pour me chipper le crâne après m’avoir buté. Faut dire que c’est moi qui avais la dure mission de porter la boîte avec le crâne dedans. Mais je suis pas tombé dans son piège. Comment il a su que nous étions arrivés, et bien il avait un crâne, et nous aussi. Ca créé des liens. J’ai justement fait un rêve où je voyais le crâne au milieu de beaucoup d’autres ossements. C’est le crâne qui me parlait dans ma tête et me faisait voir où était l’autre. Il voulait qu’on retrouve les autres. On a conclut qu’il était dans la tour des morts, où tour des âmes, c’est comme ça qu’ils l’appelaient. On est parti pour cette tour et on est entré en pleine nuit."

Twisted Evil " Dans la tour, y avait pas que des morts, y avait encore des morts vivants. Cette fois, c’étaient des momies avec la peau plus dure qu’une cuirasse. Quand on est arrivé vers le crâne on a trouvé le mage qui était en train d’essayer de le prendre. On a fait une pierre deux coups et on a récupéré les 2 crânes. D’ailleurs si je me souviens bien, l’un d’entre nous a essayé de nous trahir. Il voulait nous empêcher de ressortir. Les crânes lui avaient complètement tourné la tête, à moins que ce soit son état naturel. On a laissé une armée de momie derrière nous et on tout de même pu sortir. »Neutral « Après ça on a questionné les bienheureux pour savoir comment aller jusque dans la vallée. Ils nous ont expliqué comment y aller et nous ont dit également que peu en revenait. Mais ceux qui avaient ce privilège servait de guide spirituel pour les autres. Pour traverser la jungle, on a prit un radeau avec les autres bienheureux."
Mad La voix de PSIRONE se fait sombre ainsi que son visage qu'il tourne vers Grovius puis vers Hans " Mais, il y a eu un petit problème. Celui qui avait déjà essayé de nous avoir dans la tour des momies a remis ça. Il voulait prendre tous les crânes pour lui. Il a passé un pacte ou quelque chose comme cela avec les autres. Mais ils ont pas été assez discrets et je me suis rendu compte de ce qu’ils voulaient faire. Ils me sont quand même tombés dessus. Dans l’histoire ya eu beaucoup de morts. Des bienheureux d’abord, et puis le ptit Grovius qui a pu voir son maître de plus près, et puis le traître pour que justice soit faite. Mais pas celui qui était visé. Je me suis enfui de mon côté, blessé physiquement. J’ai du passé par la jungle pendant quelques jours. La nature est parfois hostile. Mais après quelques jours je suis arrivé au pied d’une tour gigantesque qui était entourée de beaucoup de cabanes. Il y avait beaucoup de bienheureux qui se dirigeaient vers la tour.»
Neutral « Hans est arrivé un peu plus tard avec une femme. Elle ressemblait à cette messie dont avait rêvé Grovius. Pour finir ce que nous avions commencé, je suis allé à la tour avec Hans. Autour de cette tour, il y avait un champ de fleurs. Fleurs qui donnaient le sang. Quand on est entrée dans la tour, on est arrivé au milieu d’une orgie et au milieu de la tour une immense statue d’une déesse avec le bas du corps en forme de serpent. On s’est aperçu que ce n’était qu’une illusion et que les gardes étaient en fait des démons qui dévoraient les bienheureux. La statue s’est transformée en véritable créature et le combat qui a suivi a du faire trembler les fondations de la tour tellement il a été violent. On s’en est sorti in-extremis en tuant la déesse et juste avant que la tour s’effondre. On s’est rendu compte après cela que c’était le sang des bienheureux qui nourrissait la terre où poussaient ces plantes. »
Smile « En revenant, on a appris que Ebon Terrura était mort assassiné et on a revu Grovius vivant alors que son corps avait disparu dans le rivière. Une vie pour une vie sans doute. Le reste n’est que fête et libation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1015
Age : 45
Localisation : Ain
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Les remerciements.   Jeu 1 Fév - 15:44

- NOus vous remercions, Psirone, de ce récit, indique Sylvanus, mais je pense que nous aurons peut être à revenir sur quelques détails sur la fin, car je pense que certains points peuvent être éclaircis.

Les nains inclinent la tête en direction de Psirone.

- Ce fut ma fois un beau récit, indique Norin, vous faites honneurs aux braves, Psirone dit le barbare.

- La cité aura pourrait sans doute avoir besoin de vos services, citoyen Psirone, fait Kasitech, vous avez mené là une fière mission, bien que non officielle.

- Je vais devoir vous laisser, indique dame Clarimonde, mais je n'oublierai pas le récit de vos aventures, ajoute-elle en votre direction. Je vous laiss pour vos récompenses, car cette partie là de l'affaire ne me regarde point. Seuls les faits comptent.

Sur ce, elle se lève avec grace, fait une révérence de rigueur en direction de l'assemblée, et s'éloigne avec élégance. "Nous nous reverrons sans doute..."

- En effet, messires, fait le maître conseiller Sylvanus, il est temps de réfléchir à vos récompenses, ou à une partie de celles-ci, car vous n'êtes point obligés de mander tout de suite ce que la réflexion peut vous amener par la suite. Mais, outre le fait que nous vous proposons la citoyenneté de la cité, et les avantages qui vont avec, que désirez vous, messieurs ?.

Alors que Clarimonde se retire, les autres personnages attendent votre réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bebel

avatar

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: PSIRONE   Ven 2 Fév - 11:54

Neutral Quand Clarimonde s'en va, PSIRONE ne la lache pas des yeux du moment où elle annonce son départ et fait sa révérence et jusqu'à ce qu'elle ait disparue. Le regard qu'il tend n'est absoluement pas discret.
Une fois qu'elle a disparu, il reste quelques secondes dans ses pensées et refais face à Sylvanius en arborant à nouveau un grand sourire. Apparemment un de satisfaction.

Smile "AhHHH. Quelle bonne nouvelle que voilà. Pour la récompense je veux dire. ALors nous sommes maintenant citoyens de Suldphor. Tous les trois. t'entends ça Hans! Bon alors pour le reste, qu'est que nous voulons" Il se gratte le mentont dans un geste plus que caricatural. Il reprend :"Il est vrai que je n'ai pas beaucoup réfléchi ce que je pourrais avoir. Je pense que vous poucvez offrir un large choix de récompense. A part la citoyenneté, c'est bien mais ça nourri pas son homme, je pense que vous sauvez déjà quoi offrir à chacun d'entre nous plus particulièrement. En tant que politicien, vous avez du pévoir quoi répondre à chaque chose qu'on pourrait demandé. Alors vous, qu'offrez vous? Et une précision encore! Si MESSIRE Hans ne veut pas de sa récompense, comme elle lui était prévue, je suis près à demander en son nom... mais pour moi. Ca va ptêtre vite lui faire oublier son discours : 'pourquoi faudrait une récompense à chaque fois qu'on tue quelqu'un' "
"Et puis c'est dans votre intérêt qu'on soit bien équipé si vous avez encore du boulot. Tant que sa paye bien, je suis votre homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée 4 Psirone et Hans au palais des Conseillers.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Une journée en Afrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Campagnes et Mondes de Jeux de Rôles :: Sudolphore :: Quartiers de Sudolphore :: Enceinte extérieure :: Quartier du palais des Conseillers :: Palais des Conseillers-
Sauter vers: